Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL HISTOIRE LA SECONDE GUERRE MONDIALE (1939-1945) BASTIA BOMBARDÉ PENDANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE

Bastia bombardé pendant la Seconde Guerre mondiale

Dernière mise à jour de cette page le 30/11/2012

Cantons concernés : Bastia

Contrairement à Ajaccio, la libération de Bastia, en 1943, fut plus sanglante et acharnée.

Alors que les troupes allemandes avancent vers le nord de la Corse, les maquisards insulaires sont appelés au combat. Les 23 et 24 septembre 1943, les combattants de Vezzani et de Prunelli di Fiumorbo entrent en action. Les Allemands reculent, et perdent le contrôle des aérodromes de Ghisonaccia et de Borgo. Dès lors, ils ne peuvent plus évacuer ni assurer des opérations aériennes. Les combats se poursuivent ensuite en Casinca, au sud de Bastia. Les rangs des combattants grossissent, acculant les Allemands. La population, les guides, apportent notamment de précieuses informations aux alliés. Mais il y a des pertes, et les blessés souffrent du manque de soin.

Les escarmouches continuent et les combats deviennent de plus en plus violents. Désormais, les Allemands ne cherchent plus qu'à protéger leur retraite. A la fin du mois de septembre, ces derniers se replient vers le port de Bastia. Mais leur progression est lente, retardée notamment par leur lourde artillerie. Toutes les forces alliées entrent en action : les résistants corses, mais aussi les "troupes de chocs", les résistants du Cortenais et de la Balagne. Dans ces combats, les Marocains jouent un rôle essentiel : les Allemands sont chassés du col de San Stefano le 30 septembre, puis du col de Teghime le 3 octobre. Des combats font également rage à Pietracorbara.

Pendant ce temps, les Américains bombardent massivement Bastia. La libération est à ce prix. Le 4 octobre, la ville de Bastia est enfin libérée, mais aussi dévastée.

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER