Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL TERRITOIRES LES 360 COMMUNES CORSES ALBITRECCIA – (ALBITRECCIA)

Albitreccia – (Albitreccia)

Dernière mise à jour de cette page le 18/03/2016

Cantons concernés : Santa Maria Sichè

Nom : L’Albitruccesi

Département : Corse-du-Sud

Code postal : 20128

Canton : Santa Maria Siché

Superficie : 45,76 km2

Altitude : 0 à 1058 mètres

Population : 1968 : 248. 1990 : 609. 2009 : 1246 habitants.

Autrefois : La commune est un lieu de vie depuis très longtemps. Nous avons d’ailleurs retrouvé sur ses terres, un site néolithique avec tombes à dalles. Selon certaines sources, il pourrait s’agir d’une antique cité dont parle Strabon. Les environs furent régulièrement envahis par les Sarrasins, dans des temps plus modernes. Le hameau de Bisinao fut d’ailleurs entièrement détruit au XVIème siècle.

Aujourd’hui : Cette commune de Corse-du-Sud se situe dans le canton de Santa-Maria-Siché et abrite plusieurs hameaux, ce qui lui donne un aspect allongé et éparpillé. La commune atteint la mer à l'ouest, par la plage d'Agosta, très prisée par les Corses et les touristes. On y trouve l’église Sainte-Catherine ainsi que les ruines de l’église Santa Cilia. Sa proximité avec les magnifiques plages du golfe d’Ajaccio a favorisé son développement. La population de la commune a d’ailleurs doublé en vingt ans. Le tourisme est devenu le moteur économique d’Albitreccia.

Personnage : Victor Sinet.

Industrie ou activité : Tourisme (plages, hôtellerie, campings, restaurants), maison de repos, commerces, professions libérales, artisanat.

Principaux cours d’eau : L’Impennato, Terminelli (ruisseau), Catarelli (ruisseau), Marcuggio, Morgone (ruisseau), Ritonda (ruisseau), Frati (ruisseau).

Principaux hameaux : Molini, Bisinao, Monte-Rossu, Buselga, Beddi-Vaddi, Torgia.

Plage d'Agosta.

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER