Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL HISTOIRE (PATRIMOINE) SITES HISTORIQUES EGLISE PAROISSIALE SAINT-ANTOINE ABBÉ D'AREGNO

Eglise paroissiale Saint-Antoine Abbé d'Aregno

Article contribution

Dernière mise à jour de cette page le 15/04/2013

Cantons concernés : Belgodère

L'église paroissiale Saint-Antoine Abbé d'Aregno est située en contre-bas de l'église de la Trinité et de San Giovanni, à 252 m d'altitude, au cœur du village auquel on accède par une route « en cul de sac ». De style « baroque corse », récemment restaurée, elle est dotée d'un haut clocher ocre à 3 étages d'arcades. Sa façade antérieure, rose avec bandeaux blancs, est inspirée de l'église du Gesù (Rome) dont les plans ont été retravaillés en 1564 par Vignole. Plate, dépouillée, flanquée de portes latérales sculptées, la façade est divisée en deux étages, scandés de pilastres et séparés par des corniches. Elle est surmontée d'un fronton, qui au lieu d'être triangulaire comme sur de nombreuses églises baroques de l'île, est ici fait de courbes ourlées de corniches moulurées. Fronton et façade sont également séparés par une corniche.

Sur une pierre d'angle en granit est sculptée la date 1818. Des peintures murales représentant Les quatre Docteurs de l’Église, Saint Michel terrassant le dragon, datant de 1449 et 1458, sont classées MH par arrêté du 11 août 1883.

L'église renferme des œuvres propriétés de la commune et classées MH par arrêté du 9 février 1995 :

  • des peintures sur toile : "la mort de Saint-François-Xavier" et "la Vierge au Rosaire avec Saint Dominique et Sainte Catherine de Sienne" ;
  • des menuiseries (chaire à prier de 1714 et des stalles de confrérie en bois teinté et ciré comportant quatre sièges du XVIIIe siècle) dans la chapelle Saint-Antoine.

Contribution Pierre Bona. Cliquez sur les images ci-dessous pour les agrandir.

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER