Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL HISTOIRE 18E SIÈCLE PAOLI PASQUALE: SON GOUVERNEMENT SE SOLIDIFIE (1760-1769)

Paoli Pasquale: son gouvernement se solidifie (1760-1769)

Dernière mise à jour de cette page le 31/03/2016

Cantons concernés : Corti

Le fait est que Paoli travaille à la construction d’une nation et que la diplomatie est une activité essentielle. Son influence sur l’île ne cesse de grandir, de même que sa renommée dans toute l’Europe des Lumières. Sur le terrain militaire, la guerre contre les Génois s’intensifie. Après avoir conquis le cap, et s’être ouvert la voie de la mer, les paolistes veulent à présent faire tomber les villes. Au cours de l’été 1763, Paoli et ses troupes remportent une brillante victoire sur les Génois, à Furiani. Le 17 octobre de la même année, Giuseppe Maria Masseria et son fils Bartolomeo tentent de faire tomber la citadelle d’Ajaccio. C’est un échec. Ils sont tués tous les deux.

Le 9 décembre 1763, Paoli accueille à Corte un certain Chevalier de Valcroissant. Lieutenant-colonel des dragons du Roi, ce dernier est un agent secret de Louis XV.La France s’intéresse avec de plus en plus d’instance à la Corse, au point que quelques troupes s’installent à Ajaccio, Calvi et Algajola. Paoli n’a aucune réticence à signer un traité avec la France. Certes, ce pays est alors une monarchie, mais la France intellectuelle, celle des philosophes, incarne parfaitement l’idéal de Giacinto : les loges maçonniques fleurissent et les penseurs sont célèbres partout dans le monde. En 1762, dans le Contrat Social, Jean-Jacques Rousseau écrit : « Il est encore en Europe un peuple capable de législation. C’est l’isle de Corse. La valeur et la constance avec lesquelles ce brave peuple a su recouvrer et défendre sa liberté mériteraient bien que quelque homme sage lui apprît à la conserver. J’ai quelque pressentiment qu’un jour cette petite isle étonnera l’Europe ». Paoli échange avec Rousseau. Le philosophe projette de venir en Corse pour rencontrer le Babbu, mais piégé par un intermédiaire (Buttafoco), ce projet demeure sans suite.

Sur le terrain, Paoli continue d’étendre son influence. Des armes et des munitions sont régulièrement acheminées en Corse pour soutenir le gouvernement. Après la reddition d’Abbatucci en 1765, Paoli est connu dans toute l’Europe. Il devient alors un homme illustre, un personnage fascinant, un mythe presque. Tout le monde veut rencontrer le jeune général corse.

Suite - Pasquale Paoli rencontre James Boswell (1765)

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER