Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL TERRITOIRES LES 360 COMMUNES CORSES SISCO – (SISCU)

Sisco – (Siscu)

Dernière mise à jour de cette page le 07/04/2017

Cantons concernés : Sagro di Santa Giulia

Nom : Les Siscais (I Sischesi)

Département : Haute-Corse

Code postal : 20233

Canton : Cap Corse

Superficie : 24,96 km2

Altitude : 0 à 1324 mètres

Population : 1962 : 485. 1982 : 514. 2008 : 947. 2014 : 1097 habitants.

Autrefois : La vallée de Sisco doit peut-être son nom aux Phocéens, sachant que le mot grec skhistòs signifie « séparation ». Les vestiges antiques attestent en tout cas de la présence des Romains qui y avaient installé un poste militaire doté d'une tour sur le mont Cagnolo qui culmine à plus de 1000 mètres d'altitude. Les Sarrasins occupèrent par ailleurs ce point stratégique par la suite pour dominer la région. Dès le Moyen-âge, ce lieu devint la pieve de Sisco. L’église San Giovanni Battista, aurait été construite au Xème et XIème siècles dans le hameau nommé aujourd'hui, Pieve. Au XVIIe siècle, à partir de 1625, Sisco fut administré par Gênes, mais en 1762, les habitants de la commune se rallièrent à Pasquale Paoli. Le village, florissant jusqu’au début du XXème siècle, connut un regain de population grâce à sa proximité avec Bastia. Par le passé, Sisco fut un centre agricole et industriel actif. On y cultivait les oignons, on fabriquait du vin et de la laine, mais aussi du marbre, des aiguilles, des serpes et toutes les armes blanches, ainsi que des toiles et des bijoux.

Aujourd’hui : Sisco est une commune dont la caractéristique est d'être divisée en plusieurs hameaux. Chaque hameau possède sa petite chapelle ou son oratoire. On peut voir, pêle-mêle, l'édifice religieux Santa Catalina datant du XVIème siècle, l'église San Martino, l'église Saint-Antoine, et la chapelle Saint-Jean. Enfin, en cours d’examen à l'inventaire général du patrimoine culturel, le jardin de la villa Saint-Pierre est également un lieu digne d’intérêt. Il existe de nombreux autres lieux de culte. On trouve également sur la commune, les ruines d'une tour génoise (Tour de Sisco). La vigne qui était grandement cultivée par le passé, a totalement disparu, tout comme les deux coopératives laitières qui alimentaient la région bastiaise en lait cru de vache.

Personnage : Père Gaston Pietri.

Événement : Grand marché d’été, la fête de la Saint-Antoine (13 juin) et la fête patronale de Santa Catalina (25 novembre).

Industrie ou activité : Tourisme (restaurants, hôtellerie, randonnées), ville « dortoir » de Bastia, commerces, professions libérales, artisanat, entreprises.

Principaux cours d’eau : Sisco (ruisseau).

Divers : L’église San Michele (XIème siècle) offre un panorama de toute beauté qui permet d’apercevoir, les jours de beau temps, l’île d’Elbe.

Principaux hameaux : Balba, Crosciano, Grisgioni, Pietrapiana, Pieve, (dix-neuf hameaux et quatorze lieux-dits en tout).

Tour de Sisco.

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER