Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL TERRITOIRES LES 360 COMMUNES CORSES CANARI – (CANARI)

Canari – (Canari)

Dernière mise à jour de cette page le 17/05/2017

Cantons concernés : Sagro di Santa Giulia

Nom : Les Canarais (I Canaresi)

Département : Haute-Corse

Code postal : 20217

Canton : Cap Corse

Superficie : 16,67 km2

Altitude : 0 à 1268 mètres

Population : 1962 : 533. 1982 : 331. 2006 : 328. 2014 : 304 habitants.

Autrefois : L’occupation du site remonte à l’Antiquité. Le premier nom du village pourrait être Kanelate, selon Ptolémée. On sait que les Pisans ont occupé les lieux puisque nous avons retrouvé quelques vestiges. Puis, le village a dépendu des Peverelli jusqu'au XIIème siècle. Arrosé par une multitude de petits ruisseaux, Canari a développé dans son passé de nombreuses plantations et implanté un certain nombre de moulins traditionnels. Au début du Moyen Âge, ce village connut la passation de pouvoir entre Pise et Gênes sur la Corse, et les nombreux événements qui secouèrent les environs. Dans l'histoire contemporaine, en 1965, l'usine d'amiante de Canari qui se trouve sur cette commune employait 300 personnes.

Aujourd’hui : Cette commune du Cap Corse est composée de onze hameaux. Datant du XIIème siècle, l'église Santa Maria Assunta est toujours debout et se trouve même dans un état de conservation tout à fait étonnant. L'église conventuelle Saint-François, toujours debout également, date quant à elle du XIIIème siècle, et regorge d’œuvres classées. On y trouve également le château des Cenci, le couvent Saint-François daté du XVIème siècle et un magnifique campanile. Mais aussi l'église San Tomasu à Marinca, l'église San Ghjuvanni Battista à Chine, la chapelle Santa Maria Annunziata à Vignale, la chapelle de confrérie Santa Croce à Pianu, la chapelle San Roccu à Olmi, la chapelle San Pietru à Pinzuta, la chapelle Santa Catalina à Imiza, la chapelle Sant' Eramu mais aussi la chapelle ruinée de Sant' Agostinu et les vestiges de l’ancienne chapelle San Ghjuvanni. Le Conservatoire du Cap Corse se trouve sur cette commune. Le village est composé de nombreux hameaux, comme Pieve, Vignale, Chine, Piazze, Marinca, Longa, Olmi, Pinzuta ou Solaro et bien d'autres encore. La commune est couverte de chênaies vertes d'une superficie de presque 5000 ha.

Événements : Fête de San Roccu (16 août), concours international de chants lyriques (tous les deux ans en septembre).

Personnages : Angèle Paoli, Rpoger Caratini, Noël Mamère, Antonio Paoli.

Industrie ou activité : Agriculture, Tourisme (point de départ de nombreuses randonnées, restaurants, auberges, plages), artisanat, commerces de proximité.

Principaux cours d’eau : Furcone (ruisseau), Piaggia (ruisseau), fiume San Erasmo, fiume Fucinaiu, fiume Venatellu, fiume di Conca, fiume di Santa Catarina.

Divers : Le libeccio, vent violent, souffle souvent sur cette région de la Corse. À noter également que le plus grand gisement d’amiante de France se trouve sur cette commune. Une grande mine, nommée « l’enfer blanc » a même été exploitée pendant 16 ans.

Principaux hameaux et marines : Vignale, Chine, Pieve, Piazza, Marinca, Longa, Olmi, Pinzuta, Solaro, Ercuna, Imiza, Scala (marine), Canelle (marine), Linaghje (abandonné), Salge (abandonné), Masogna (abandonné).

Canari d'autrefois - Mine d'amiante de Canari - Campanile - Monument aux morts - Couvent Saint-François - Eglise conventuelle Saint-François - Eglise Santa Maria Assunta - Château des Cenci - Le Conservatoire du Cap Corse - Histoire de Canari - Les marines de Canelle et de Scala de Canari.

Photos Pierre Bona.

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER