Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL SPORT (SAUF FOOTBALL) SPORTS DE COMBAT PRISCILLA GNETO

Priscilla Gneto

Dernière mise à jour de cette page le 28/11/2012

Cantons concernés : Aiacciu , Porti Vechju

Née en Côte d'Ivoire, Priscilla Gneto est Corse d'adoption, puisqu'elle a grandi à Porto-Vecchio. Elle est la fille du footballeur Constant Gnéto Kpassagnon, ancien joueur de l'Africa Sports d'Abidjan et international ivoirien, et d'une mère handballeuse, également sélectionnée en équipe nationale de Côte d'Ivoire. Priscilla commence la pratique du judo en Corse, à l'âge de 11 ans. Elle rejoint par la suite Jean-Yves Andarelli au pôle judo du Pôle Espoir de Corse, qui se trouve à Ajaccio. Impressionné par son judo très complet, Christian Chaumont, entraîneur de Teddy Riner la remarque, et la recrute au Levallois Sporting Club en 2008. Après une très bonne année 2011 qui la voit remporter le Grand Prix de Bakou et terminer cinquième des championnats du monde de Paris, elle est sélectionnée pour ses premiers Jeux Olympiques lors desquels elle remporte une médaille de bronze. Une récompense très appréciée par les amateurs de sport dans toute la Corse.

Entretien avec Priscilla Gneto, médaillée olympique en judo aux JO de Londres 2012, dans la catégorie des moins de 52 kg. La jeune portovecchiaise de 21 ans nous confie ses impressions après son aventure londonienne historique. Rencontre dans les travées du stade François Coty, lors du match de Ligue 1 entre l'AC Ajaccio et le Paris Saint-Germain. Source : Alta Frequenza et Alta TV via Dailymotion (28 août 2012).

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER