Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL SPORT (SAUF FOOTBALL) FIGURES DU SPORT OLIVIER PANTALONI

Olivier Pantaloni

Dernière mise à jour de cette page le 06/12/2012

Cantons concernés : Aiacciu , Bastelica

Portrait signé Philippe Peraut, (avril 2011).

Olivier Pantaloni n'est pas de ceux qui affectionnent particulièrement les feux de la rampe. Honnête et sincère, une accolade par ci, une poignée de mains par là, son statut d'entraîneur en passe d'accéder en L1 ne lui donne pas la "grosse tête", loin s'en faut. Sur le terrain, du banc de touche, il est resté discret et humble ce qui ne l'empêche pas d'être doté de réelles qualités pour diriger ses joueurs. "Il sait trouver les mots justes pour remonter le groupe dans les moments difficiles", affirme Thierry Debès, gardien de but et capitaine de l'ACA, son discours passe très bien auprès des joueurs. C'est un excellent pédagogue, il sait tirer le maximum de chacun de nous et gère parfaitement la pression inhérente à cette fin de saison. Olivier Pantaloni est l'un des rares insulaires à avoir porté le maillot des trois clubs phare de l'île : Le SCB (1988-1990) et le Gazélec (1992-1993), tous deux en deuxième division, et l'ACA, de 1994 à 2000, passant de la NIII à la D2. Ancien pensionnaire du centre de formation de l'OGC Nice, il était promis à un bel avenir sous les couleurs de l'AS Saint-Etienne (1991-1992), mais fut éloigné des terrains en raison d'une grave blessure. Relancé à l'ACA, promu en NIII, il était à mille lieues d'imaginer connaître un tel parcours.  Originaire de Bastelica et fils d'Ange, adjoint-délégué au sport, à la ville d'Ajaccio, Olivier Pantaloni a, il est vrai, de par son passé en "rouge et blanc", cette fibre insulaire sur laquelle le club mise pour affirmer une identité forte. "Olivier représente les valeurs du club et du football corse, souligne Alain Orsoni, président de l'ACA, joueur ou membre du staff, il est au club depuis 1994 et a tout connu, les bons comme les mauvais moments. Il connaît parfaitement la maison, c'est un atout non négligeable."

Ancien capitaine des "rouge et blanc", Olivier Pantaloni a été adjoint de Rolland Courbis, Dominique Bijotat et José Pasqualetti. Il a même effectué un intérim de cinq matchs sur le banc en septembre et octobre 2004 après l'éviction de Dominique Bijotat.

L'accession en L1, en mai 2002? : "Je l'ai connue au sein du staff technique, souligne l'intéressé, c'est peut-être un regret de ne pas l'avoir vécue en tant que joueur."

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER