Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL SPORT (SAUF FOOTBALL) AUTRES SPORTS TIR SPORTIF : L'ENVOL DU TIR CLUB DE PORTICCIO

Tir sportif : l'envol du Tir Club de Porticcio

Dernière mise à jour de cette page le 06/12/2012

Article signé Philippe Peraut (2010).

L'envol du « Tir Club de Porticcio ».

Le Corse est un fin tireur, c'est bien connu. Pour preuve, la passion viscérale qu'il voue à la chasse. De cette passion, est née en 1990, un club de Tir Sportif à Porticcio. Une discipline n'ayant aucune commune mesure avec d'éventuels « accrocs de la gachette ». Le club s'est ensuite structuré pour passer d'un lieu convivial sans véritable ambition, à un vrai centre où cette passion se développe sous l'impulsion d'une équipe dynamique. À sa tête, Xavier Pelliccia, un directeur sportif hors norme qui ne compte pas les heures passées sur les champs de tir pour inculquer tout son savoir-faire aux licenciés. Parmi eux, quelques perles qui ont la chance de participer aux championnats de France...

En 1990, une bande de copains, tous accrocs de chasse, se retrouvent sur les hauteurs de Terrabella, à Porticcio. Leur objectif ? Passer de la chasse au tir de loisir, le tout dans une ambiance chaleureuse et amicale sans véritable ambition. Un lieu comme tant d'autres dans l'île où les gens se retrouvent pour partager leur passion. Cette idée sera le point de départ d'une formidable aventure. Le club, baptisé « a Casa di u Ceppu Corsu » est en route. La poignée de licenciés qu'il rassemble démaquise la parcelle de terrain mise à disposition par l'un des membres et se réunit régulièrement. Au départ, le club compte tout juste une quarantaine de licenciés. Peu à peu, il se structure et sous l'impulsion de ses membres, met en place diverses installations: un pas de tir à 25 mètres, un autre à 50 mètres, des bureaux et un club-house, le tout « monté » par le travail des licenciés.

En 2002, le club, rebaptisé, entretemps, « Tir Club de Porticcio » prend une toute autre tournure. Xavier Pelliccia, ancien tireur de compétition, de surcroît animé d'une grande passion, débarque au club. « Au début, explique-t-il, j'étais simplement là pour assouvir cette passion, comme les autres membres du club. Peu à peu, la demande de certains de se diriger vers la compétition, s'est faite de plus en plus forte. J'ai, alors, endossé la « tunique » d'éducateur et me suit efforcé de transmettre le savoir que l'on m'avait transmis. » L'arrivée de Xavier Pelliccia, promu à la fois directeur sportif et formateur au sein de la structure, va créer une nouvelle dynamique.

« On est partis du niveau le plus bas, reprend-il, puis, peu à peu, l'équipe a progressé. On a commencé à s'illustrer lors des championnats départementaux, puis régionaux. Enfin, depuis environ quatre ans, nous classons régulièrement quelques uns des nôtres en championnat de France. » Boosté, le « Tir Club de Porticcio » a vu son nombre de licenciés s'accroître pour passer de 40 à 134 aujourd'hui. Parmi eux, quelques féminines particulièrement habiles.

Côté disciplines, le club dispose de deux pas de tir où il combine ses différentes activités :

Le tir à l'arme ancienne (fabriquées avant 1830) et chargé à la poudre noire par la bouche (pistolet) ou le barillet (révolver).
Le tir au fusil (à mèche) à 50 mètres.
Le tir au pistolet (armes de compétition) à 25 mètres
Le tir à la carabine (à 50 mètres)
Le tir aux gros calibres (armes au dessus de 22 long Rifle) à 25 mètres.

Dans ces catégories, les membres du club se sont illustrés en raflant, cette année, la bagatelle de 28 coupes, lors des championnats départementaux et régionaux. Une véritable perf quant on sait que la Corse compte 3500 licencié répartis en 27 clubs. Mais l'équipe dirigeante et son président Antoine Guidicelli, ont de la suite dans les idées. Un nouveau pas de tir est actuellement en construction sur le côté gauche. Il sera destiné au tir à 25 mètres mais il s'agit d'un champ de tir homologué aux normes nationales permettant d'abriter des compétitions importantes.

« Nous aurons, rajoute Xavier Pelliccia, l'opportunité d'organiser de grandes compétitions avec, notamment des tirs à cible pivotante. » Il s'agit là de précision mais surtout de rapidité (la cible apparaît 3 secondes, le temps, pour le tireur de monter le bras, viser et tirer). Enfin, quelques enfants s'adonnent déjà au tir en passant par la carabine à air comprimé. « Le tir, c'est l'école de la vie. Loin des clichés que l'on attribué à tort, à cette discipline, elle demande des efforts de concentration, de maîtrise de soi et aussi de l'humilité. Sans oublier un grand respect des loi et des règles de sécurité. Il n'est pas anodin, que cette discipline soit enseignée, en Russie, à des enfants, au même titre que les échecs. »

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER