Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL SPORT (SAUF FOOTBALL) AUTRES SPORTS FOCUS SUR TITI OTTAVY (BEACH SOCCER, AOÛT 2010)

Focus sur Titi Ottavy (Beach soccer, août 2010)

Dernière mise à jour de cette page le 04/12/2012

Article de Philippe Peraut.

Cet espoir du football corse, dont l'envol fut brisé, en 1993, à la suite d'une grave blessure, a vu le destin lui sourire. Arrivé, par la petite porte, dans le monde du « Beach Soccer », il y est, aujourd'hui, au crépuscule d'une brillante carrière. Le rêve brisé-En 1993, l'ACA, promu en NIII, est à l'aube d'une formidable aventure. Aux côtés de joueurs d'expérience, quelques jeunes purs produits du football ajaccien s'illustrent. Parmi eux, « Titi » Ottavy, un attaquant talentueux âgé de 21 ans. Lors du premier match de la saison, face à Hyères, il est victime, d'une grave blessure après 15mn de jeu. Résultat : une double fracture de la jambe nécessitant un an et demi d'arrêt et des rêves qui s'envolent en fumée.

Relancé, deux ans plus tard, par le club voisin, le GFCA, la rencontre du gardien ajaccien, Pascal Olmeta, va donner un nouvel envol à sa jeune carrière. Grand ami d'Eric Cantona, « Pasquà » participe déjà, depuis deux ans, à une compétition toute nouvelle: Le Beach Soccer. « Canto » et ses frères font la promo de ce sport aux quatre coins de France. L'équipe de France de « Beach » en est à ses premiers balbutiements. Pascal Olmeta, dernier rempart, lance « Titi » Ottavy dans le grand bain. « Il m'a présenté à Eric Cantona, raconte l'Ajaccien,et ma carrière a pris une toute autre tournure. Eric, sportivement, c'était une star, mais humainement, c'est un grand monsieur. » Nous sommes, alors, au début des années 2000 et « Titi » va connaître un nouvel envol. Et quel envol !

Titulaire en équipe de France, il va côtoyer d'anciennes stars venue faire la promotion du Beach Soccer. Outre Eric Cantona, toujours en activité, des joueurs comme Bruno Germain, Laurent Fournier, Kader Ferahoui, Claude Barrabé ou Vincent Guérin contribuent à l'essor d'un sport qui prend, rapidement une grosse ampleur. Laurent Blanc, jeune « retraité », effectuera même une pige à l'occasion des championnats d'Europe. Sur le sable, et devant des affluences avoisinant, parfois, les 10000 spectateurs, « Titi » Ottavy se fait remarquer. Mais il vit, surtout, des moments inoubliables bien au delà de ce qu'il espérait. « J'ai débuté au Gallia, à Ajaccio, reprend-il, après ma blessure à l'ACA, je pensais que tout était fini. Je ne m'attendais sûrement pas à vivre de tels moments. »

Avec les Bleus, l'enfant des Salines remporte les championnats d'Europe 2004 et surtout les championnats du monde 2005. Depuis une dizaine d'années, il ne cesse de faire le tour du monde passant, été comme hiver (in door) d'un continent à l'autre. « La carrière à laquelle j'étais destiné en tant que footballeur ne m'aurait jamais offert de telles opportunités. Ce que je vis avec le « Beach », seuls les stars du ballon rond peuvent le vivre. »

A 37 ans, « Titi » pense à raccrocher. « Je dis à chaque fois que cette saison est la dernière mais « Canto » me rappelle et je rempile. Il va falloir tout de même que je songe à passer le flambeau. » Au crépuscule d'une brillante carrière, l'Ajaccien pense, aujourd'hui, à développer le « Beach Soccer » sur les plages corses. « Les sites y sont exceptionnels. En outre, le Corse, qui affectionne naturellement la plage, est doué pour ce sport. On pourrait y former les jeunes et certainement alimenter, à terme, l'équipe de France. J'ai contacté les institutionnels, qui, je l'espère, donneront un écho favorable. »

Voilà un nouveau challenge, et non des moindres, à relever pour ce prince des sables...

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER