Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL POLITIQUE ET PERSONNALITÉS PUBLIQUES L'ASSEMBLÉE DE CORSE INSTALLATION DE L'ASSEMBLÉE DE CORSE 2015

Installation de l'Assemblée de Corse 2015

Dernière mise à jour de cette page le 14/03/2016

Cantons concernés : Aiacciu , Altu di Casaconi , Bastelica , Bastia , Belgodère , Borgu , Bunifaziu , Bustanicu , Calenzana , Calvi , Campoloro-di-Moriani , Capubiancu , Castifau-Merusaglia , Celavu Mezzana , Conca d'Oru , Corti , Cruzini Cinarca , Dui Sevi , Dui Sorru , Figari , Fiumaltu d'Ampugnani , Ghisoni , Haut-Nebbiu , Île-Rousse , Livia , Moïta Verde , Niolu Omessa , Orezza Alisgani , Petretu Bicchisà , Porti Vechju , Prunelli di Fiumorbu , Sagro di Santa Giulia , San Martinu di Lota , Santa Maria Sichè , Sartè , Tallanu Scopamene , Ulmetu , Venacu , Vescuvatu , Vezzani , Zicavu

Jean-Guy Talamoni est le nouveau président de l'assemblée de Corse. Elu au troisième tour de scrutin à la majorité relative, il a pris place dans le fauteuil qu'occupait jusqu'ici Dominique Bucchini. Une fois fait, le nouveau président a prononcé son discours en langue corse, en faisant notamment référence à l'histoire du combat nationaliste depuis plus de quarante ans. Jean-Guy Talamoni a ensuite promis de commencer à travailler dès demain, en faveur de la Corse. Il a bien entendu fait référence aux thématiques phares du programme des nationalistes, à savoir la langue corse, le développement économique et l'amnistie des prisonniers politiques. Ce dernier a également affirmé vouloir tendre à la main à toutes celles et ceux qui n'ont pas voté pour la démarche nationaliste dans cette élection. Un discours qui n'a pas été applaudi dans l'hémicycle au delà de la famille nationaliste. Nous reviendrons bien entendu en détail sur ce premier discours dans nos prochaines éditions.

Gilles Simeoni a été élu président du conseil exécutif de Corse ce soir (jeudi) dans l'hémicycle de l'assemblée de Corse, au terme d'un vote historique des 51 conseillers territoriaux. Le FN n'ayant pas la possibilité de constituer une liste et la droite ayant renoncé à présenter des candidats, seuls les élus de gauche ont contesté ce scrutin avec la candidature d'une liste conduite par Maria Giudicelli. Après deux premiers tours de scrutin dans lesquels la majorité absolue n'a pas été atteinte, c'est au troisième tour que la victoire a été signifiée à Gilles Simeoni - avec 24 voix contre 12 - qui devient ainsi le premier président du conseil exécutif de sensibilité nationaliste. Une consécration pour le maire de Bastia qui sera accompagné dans sa tâche par huit autres élus que sont Jean-Christophe Angelini, Marie-Antoinette Maupertuis, Jean-Félix Acquaviva, Josepha Giacometti, Agnès Simonpietri, Fabienne Giovannini, François Sargentini et Xavier Luciani. Le nouvel exécutif de Corse est donc composé par sept membres de Femu a Corsica et deux membres de Corsica Libera. Rappelons qu'un petit peu plus tôt dans l'après-midi, Jean-Guy Talamoni a été élu président de l'assemblée de Corse, tandis que Vanina Borromei et Hyacinthe Vanni ont été élus à la vice-présidence de l'institution.

Retrouvez leurs discours en vidéo 

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER