Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL LITTÉRATURE ET BIBLIOTHÈQUES AUTEURS CORSES (EN LANGUE FRANÇAISE) THIERS JACQUES

Thiers Jacques

Dernière mise à jour de cette page le 01/01/2013

Cantons concernés : Bastia , Borgu

Né à Bastia en 1945, résidant à Biguglia. Agrégé de l’université (lettres classiques), Jacques Thiers a enseigné les lettres classiques à Nice, Ajaccio et Bastia avant de rejoindre en 1983 l’université de Corse où il occupe actuellement une chaire de langue et culture régionales avec le grade de Professeur des Universités. Il est docteur en linguistique habilité à diriger des recherches et a occupé diverses fonctions administratives et pédagogiques dont la direction du Service d’Information et d’Orientation (SUIO) de l’université de Corse et du DESS de Communication appliquée à la valorisation des ressources régionales. Présent depuis l’éclosion de la « generazione di u settanta », il est une des figures de proue du Riacquistu, mouvement culturel et littéraire au sein duquel il s’est illustré en tant que poète, dramaturge, chroniqueur et romancier. (Source Albiana)

> A Funtana d'Altea

On nous a enlevé pratiquement tout, on nous a ôté la parole, mais la voix, on n’y a pas pensé au bon moment. Partout dans le monde s’élèvent des voix qui revendiquent de nouvelles vocations, d’autres destins pour les langues minorées. Celle d’A Funtana d’Altea est une voix insulaire, méditerranéenne.

> Les Glycines d'Altea

Adaptation de A Funtana d’Altea, premier roman en langue corse de l’auteur. 
« On nous a enlevé pratiquement tout, on nous a ôté la parole, mais la voix, on n’y a pas pensé au bon moment ! Et maintenant il est trop tard, heureusement. » Partout dans le monde s’élèvent des voix qui revendiquent de nouvelles vocations, d’autres destins pour les langues minorées. Celle des Glycines d’Altea est une voix insulaire, méditerranéenne.

> A barca di a Madonna

Cumu serà chì tutti quelli ch’ella tene cari Maria Laura ùn li volenu palisà ciò ch’ellu fù u misteru di a so nascita ?

> La Halte blanche

Collection E Cunchiglie

Le premier recueil de poèmes de J. Thiers (Traduit du corse par F.M.Durazzo)

> Baruffe in Mariana

Collection Quaterni Teatrini

« Baruffe in Mariana », « Dionomachia 2000 », « I Ritorni di Pasquale Paoli », « Ma chì Culomba ? », « Ghjudice di a Malapaga », I quattru Mori », « L'omu di a machja », « Dumane ferà ghjornu »

> Passa è veni

Puesia

> Septième ciel

Roman — Rumanzu

> Papiers d'identité(s)

Essai de sociolinguistique contemporaine corrélatif au « bilinguisme » de la société corse. 
Parce que le « langage des Corses » est une permanence du débat politique comme synthèse de toutes les contradictions, parce qu’il est héritage de l’histoire, confronté aux perspectives méditerranéennes, cette étude peut être un outil pour savoir et agir.

> La Vierge à la barque

Pourquoi donc tous les gens qu’aime Maria Laura lui cachent-ils le mystère qui entoure sa naissance dans la Corse de l’après-guerre ? Et quel rapport avec la blanche statue de Notre-Dame du-Grand-Retour, qu’accompagnent des dévotions d’un autre âge ? 
Traduction du corse de A Barca di a Madonna.

> Le Ventre de Bastia

La ville de Bastia, véritable personnage du roman, voit se dérouler un curieux procès pour meurtre. Peinture fine et picaresque des bas-fonds de la cité. Dans la lignée des mystères de Naples, c’est la Méditerranée qui transparaît ici dans toute sa truculence. (Traduction du roman en langue corse In corpu à Bastia).

> In Corpu à Bastia

Ghjacumu Thiers impose avec In corpu à Bastia un roman à facettes, truculent et profond avec un art consommé de la narration, servi par cette langue claire qu’il avait fait apprécier dans ses trois précédents romans. Un roman moderne et nouveau par sa construction qui entraîne le lecteur aux tréfonds d’un Bastia insoupçonné, ville natale et véritable théâtre baroque chéri par l’auteur.

> Les Potirons, l'Inspecteur et le Gecko

Radioscopie des réalités et particularismes insulaires à travers la politique menée en Corse de 1818 à 1840… J. Thiers décrit les efforts des premiers inspecteurs en poste à Ajaccio, retranscrit les rapports confidentiels adressés à Paris, reproduit les jugements qu’ils ont portés sur les Corses. Il évoque les acteurs, lieux, moyens, succès et échecs durables d’une politique de francisation souvent hâtive et trop autoritaire. Mais ce livre est aussi et surtout un roman…

> In e dite

Puemi / Poèmes 
Collection « E Cunchiglie »

> L'Arretta bianca

Traduction française La halte blanche 
Prix 2007 des Lecteurs de Corse 
Collection « E Cunchiglie »

> Un Itinéraire littéraire en Méditerranée

Collectif
Sous la direction de F.-X. Renucci

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER