Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL LITTÉRATURE ET BIBLIOTHÈQUES AUTEURS CORSES (EN LANGUE FRANÇAISE) QUILICHINI MARC

Quilichini Marc

Dernière mise à jour de cette page le 16/03/2016

Né au Maroc en 1943, Marc Quilichini quitte la Corse après le Certificat d'Etudes Primaires pour poursuivre ses études et rejoint la Nouvelle Calédonie comme sous officier radio télégraphistes des troupes d'Outre-Mer où il se fixe et marie sur place. Il effectue sa carrière dans la Police Nationale à Nouméa où il est Officier de Paix. Il est membre du club des poètes calédoniens. Il est également auteur compositeur.
Découvrez ses poésies.

N O S T A L G I E             

J’ai  revu mon village ce soir en m’endormant,

Il était bien plus beau que je l’imaginais.

Bien abrité du vent, caché dans les ormeaux,

Il m’a paru blotti sur le flanc du coteau.

De sa vieille fontaine, où la pierre est gravée.

L’eau fraîche s’y déverse tout comme le torrent.

 

En m’en allant flâner près de la cressonnière

J’y revois chaque fois les vieilles lavandières

Qui chantonnaient en cœur tout en battant les draps,

Tandis que les mulets chargés de chasselas

S’en remontaient des vignes en tintant les grelots,

Martelant par endroit la roche de leurs sabots.

 

A l’ombre des tilleuls, sur la place de l’Eglise,

Les hommes s’arrêtaient pour se désaltérer.

Puis fouillant dans leur sac glissé sous les fougères

Ils prenaient quelques grappes de ce raisin doré

Qu’ils offraient aux enfants en guise de friandises

Et remontaient, en selle, par le chemin de pierres.

 

Déjà sur la montagne le soleil vient buter,

La nuit mystérieuse tout lentement s’avance,

Ce soir elle vêtira son manteau étoilé.

Sur la branche le hibou prépare sa romance,

Comme hier il viendra par son chant nous bercer

Lorsque dans mon village le bruit aura cessé.

 

Alors à cet instant, à l’heure du silence,

Mon esprit partira, il ira voyager.

O Ile de mes rêves, pays de mes ancêtres,

Il n’est pas une nuit où je ne m’y arrête,

Et cette fois encore j’irai par la pensée

Te retrouver ma Corse, berceau de mon enfance.

                           Marc QUILICHINI

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

COMMENTER

1 commentaire(s)

Invitation à prendre contact avec Muriel

Et oui ... qu'il est beau notre village, pas bien loin des alpages ....
Et encore plus beau du deuxième étage ... ;)

Quilichini, le 13/01/2017