Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL LÉGENDAIRE LÉGENDES CORSES QUELQUES CONTES ET LÉGENDES DE NÖEL

Quelques contes et légendes de nöel

Dernière mise à jour de cette page le 05/01/2012

Cantons concernés : Cruzini Cinarca

Cette année, les cadeaux « nustrale » ne manquent pas. Colis corses, produits de beauté, ouvrages, on trouve de plus en plus de produits estampillés corses. Nous avons choisis de nous intéresser plus particulièrement au « culturel » et surtout au conte, à l’image et à l’imaginaire. Noël est en effet propice au rêve et à l’enchantement. Un esprit à conserver dans ces temps de morosité ambiante.

En effet, la Corse est une terre de contes. La nuit de noël ainsi est dotée du aura particulière, d’un soupçon de magie et de profane. C’est en effet, la nuit où l’on transmet la prière de l’ochju à minuit. C’est aussi la nuit, où se produisent des miracles que la tradition orale a rapportés. Ainsi, ne racontons pas qu’au large de la Parata à minuit ; carillonnent les cloches de l’église de Zicavo. Ces dernières furent prises par des pirates après le massacre des villageois. Le curé du village, ayant réchappé à la tuerie pria Dieu de lui conserver ses cloches, et il fut exaucé les bateaux des pirates sombrèrent. Noel en Corse autrefois, c’est aussi des traditions particulières qui n’existent plus aujourd’hui comme les feux dans les villages. Le 25 décembre, après la disparition totale du feu, les cendres encore chaudes étaient ramassées par les villageois, qui les ajoutaient aux cendres de leur propre cheminée pour chauffer leur maison.   Les légendes autour du feu ne manquent pas par ailleurs une vieille légende disait qu’il fallait bien compter les membres de la famille présents au repas de Noël et mettre autant de bûches dans la cheminée que de convives. Sinon, l’on pouvait craindre des décès pour l’année à venir. Des légendes qui sont aujourd’hui oubliées.

Pour faire revivre, cet esprit de noël, toujours très présent dans une île où les enfants sont encore parfois les rois, on ne peut que conseiller des ouvrages qui font la part belle aux contes. Certes aujourd’hui l’arbousier est remplacé par le sapin synthétique, le père noël est plus attendu que la naissance du petit Jésus mais les auteurs corses nous offrent en cette fin d’année encore du rêve.

Nicole West auteur de l’histoire légendaire duforgeron de Cinarca chez Albiana renoue avec cette tradition du conte « nustrale ». Elle raconte qu’: « À une époque aujourd’hui oubliée, vivait en Cinarca un forgeron dont chacun louait les talents. Un jour, quittant la vallée à la recherche du minerai le plus pur, il fit une chute malheureuse... Ayant sombré dans l’inconscience, personne ne réussissait à le réveiller... ». Cette vieille légende est racontée et illustrée par Nicole West est une artiste-peintre installée dans la Cinarca. La beauté des dessins et de l’histoire attirera les petits et les grands.

Enfin, on peut toujours se replonger et offrir le guide de la Corse mystérieuse de Gaston d' Angelis, Georges Grelou maintes fois réédité qui offre un panorama, pieve par pieve, villages par villages des traditions et contes de notre île. De quoi frissonner encore de plaisir. Dans la même veine, les histoires corses en BD chez DCL du scénariste Frédéric Bertochini et des dessinateurs Frédéric Federzoni, Alain Luciani, Marko, François Plisson, Michel Espinosa, Eric Rückstühl, nous font plonger cette fois-ci en images dans le monde du merveilleux et parfois des ténèbres. On y croise une dame blanche, une confrérie des morts… De quoi, faire des cauchemars délicieux.

Enfin, ces légendes ont bel et bien traversées les siècles, au point que l’on peut se demander si les histoires les plus anciennes ne sont pas les meilleures ?

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER