Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL LÉGENDAIRE LÉGENDES CORSES DAME BLANCHE ET MAZZERISME

Dame blanche et mazzerisme

Dernière mise à jour de cette page le 30/04/2012

La fameuse « dame blanche » est connue dans plusieurs régions d’Europe (dans les Pyrénées, en Normandie, et dans les Alpes), mais aussi au Canada (Québec). Pour certains, il s’agirait de fées, de déesses, de sorcières, ou bien de mortes revenues de l’au-delà pour effrayer les vivants. Elles auraient été aperçues pour la première fois dans les landes, s’attaquant aux voyageurs isolés, la nuit. Leurs intentions seraient ainsi malfaisantes. Pour d’autres, il s’agirait au contraire d’êtres surnaturels surgis de la nuit noire afin de protéger les mortels à leur insu. La dame blanche peut être annonciatrice d’une mort prochaine. Erasme, déjà, disait qu’un « des faits les plus connus demeure l’apparition de la dame blanche aux familles princières ». En 1832, cette dernière serait apparue à l’Aiglon, fils de Napoléon Ier, annonçant ainsi sa propre mort. La Corse n’a pas échappé à cette légende. Déjà imprégnée d’une forte tradition mazzeriste, l’île a engendré des mythes se rapprochant de ces superstitions populaires. Il y a encore une trentaine d’années, dans le Taravu en Corse-du-Sud, on racontait lors de certaines veillées, l’histoire d’a stregha bianca. Selon des Anciens, une dame blanche aurait été aperçue, à ne nombreuses reprises, non loin de Cauro, afin d’éviter la mort à certains voyageurs, ou bien tout simplement pour les effrayer.

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER