Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL LÉGENDAIRE L'OCHJU OCCHJU ET SIGNADORA, CROYANCES ET TRADITIONS CORSES

Occhju et signadora, croyances et traditions corses

Article contribution

Dernière mise à jour de cette page le 22/03/2016

Le mauvais œil est désigné par plusieurs noms : « mal d’ochju » dans le Cap, «ghiustrata » en Balagna, « ochjacciu » dans le Niolo, « mazzulata » dans la Cirnaca, «acciacatura » dans le sud, et un peu partout « innuchjatura ».
Ce mal atteint surtout les enfants. Il se caractérise par un état de forte migraine, de nausées, une lassitude inhabituelle.

« L’ochju » est la manifestation d’une influence néfaste qui provient la plupart du temps d’une admiration envieuse, d’une jalousie très forte.

Un seul remède s’impose : il faut recourir à une « signatora ».

La « signatora » va verser de l’huile sur l’eau pour que son œil voie les profondeurs.

Si les gouttes se diluent, le malade « hè innuchjiatu » si les gouttes restent entières, il ne s’agit pas d’un sortilège.

Dans un premier temps, « la signatora » vérifie qu’il s’agit bien du mauvais œil. Si elle constate que « ghié l’ochju » elle recommence l’opération pour le vérifier.

Tradition millénaire qui se perpetue de mère en fille. « l’incantesimu » est une séance de purification de l’âme. Un rite qui doit être précédé, pour celui ou celle qui veut le pratiquer, d’une incantation apprise exclusivement la nuit de noël.

Source : http://isulanews.com/occhju-et-signadora-croyances-et-traditions-corses/

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER