Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL HISTOIRE LIVRES SUR L'HISTOIRE DE LA CORSE THÉODORE DE NEUHOFF, ROI DE CORSE

Théodore de Neuhoff, roi de Corse

Dernière mise à jour de cette page le 05/01/2013

D'Antoine-Laurent Serpentini.

Un aventurier européen du XVIIIe siècle. Aujourd’hui encore de grandes interrogations planent sur l’éphémère Théodore, roi de Corse, aventurier qui sillonna toute l’Europe en quête de gloire et richesse. Reprenant pas à pas, lettre après lettre, rapport après rapport, l’itinéraire d’errance du baron, l’auteur propose ici une lecture historienne minutieuse, à partir d’archives souvent inédites, remettant en perspective les événements méconnus et dressant le portrait psychologique sans doute le plus fidèle qui ait été tracé à ce jour du roi Théodore.

Présentation de l'éditeur

Le 5 avril 1736, Anton Francesco D'Angelo, le vice-consul de France en poste à Bastia, informe le ministre Maurepas de l'arrivée, quelques jours auparavant, à la plage d'Aléria d'un navire anglais que l'on dit avoir été armé par le consul d'Angleterre à Tunis. A mis pied à terre un « Personnage » habillé à la longue d'un habit écarlate, portant épée, canne, perruque et chapeau. Les chefs corses qui se sont déplacés pour le recevoir lui donnent le titre d'excellence et de roi de Corse. Bientôt l'on apprendra qu'il s'agit de Théodore, baron de Neuhoff, qui se proclame par ailleurs lord anglais et Grand d'Espagne. Un rapport anonyme, rédigé dans le courant août, le décrit comme un homme de bonne prestance, de haute stature et à l'embonpoint prononcé qui parle italien avec un fort accent allemand. Dès les premiers jours, il ne cache pas son intention de ceindre la couronne de Corse, ce qui sera chose faite le 15 avril. Débute alors un règne éphémère de sept mois qui permit à la révolte des Corses contre les Génois de rebondir. Mais, bien plus que ce règne d'un été, encore mal connu, c'est la longue dérive qui suivit son exil et sa fin miséreuse qui enflammèrent l'imagination des contemporains et sculptèrent définitivement la statue du roi Théodore sous les plumes acérées de Voltaire, du marquis d'Argens ou encore d'Horace Walpole.

  • Broché : 460 pages
  • Editeur : Albiana (27 janvier 2012)
  • Collection : Bibliothèque d'histoire de la Corse
  • Langue : Français
  • ISBN-10:2846984263
  • ISBN-13:978-2846984263
Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER