Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL HISTOIRE ANTIQUITÉ SÉNÈQUE, UN ROMAIN EN CORSE

Sénèque, un Romain en Corse

Dernière mise à jour de cette page le 21/12/2012

Cantons concernés : Capubiancu

Lucius Annaeus Seneca, dit Sénèque, est né dans le sud de l’Espagne, à Curduba (l’actuelle Cordoue, en Andalousie), vers 4 avant Jésus-Christ. Cet homme d’Etat romain, fut également dramaturge et philosophe de l’école stoïcienne. Sénèque a joué un rôle important, auprès de Caligula, mais aussi de Néron, puisqu’il fut son précepteur. Accusé d’un adultère avec Julia Livilla, la sœur de Gaius, l’Empereur Caligula, Sénèque fut ostracisé en Corse en 41 de notre ère. Ce dernier ne fut rappelé à Rome que sept ou huit ans plus tard, sans doute en 49, et ce à la demande de la nouvelle épouse de Claude. Selon la légende, Sénèque vécu son exil dans une tour isolée dans le Cap Corse, non loin de Luri. Il écrit alors ceci : « Le sort m’a jeté dans un pays où la demeure la plus spacieuse est une cabane », « que trouverait-on d’aussi nu, d’aussi totalement abrupt que le rocher où je suis ? ». Sénèque écrit aussi, à propos des Corses : « Se venger est la première loi des Corses, la seconde, vivre de rapines, la troisième, mentir, et la quatrième, nier les dieux ». Comme nous pouvons le constater, Sénèque a détesté la Corse, et notamment son climat, son paysage, ou encore sa population sauvage et grossière. Pourtant, à son retour à Rome, il écrit également : « J'étais plus heureux dans ma retraite solitaire où la mer de Corse m'entourait de ses flots ».

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER