Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL HISTOIRE 19E SIÈCLE NAPOLÉON: PARIS TOMBE, L’EMPEREUR EXILÉ VERS L’ÎLE D’ELBE

Napoléon: Paris tombe, l’Empereur exilé vers l’île d’Elbe

Dernière mise à jour de cette page le 01/04/2016

Cantons concernés : Aiacciu

En 1814, une nouvelle alliance voit le jour en Europe. Elle concerne le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande, l’Empire russe, le Royaume de Prusse et  l’Empire d’Autriche. Napoléon résiste, et remporte quelques victoires improbables, à la tête des « Marie-Louise ». Lorsque les alliés arrivent aux abords de Paris, Napoléon doit se replier à Fontainebleau. Le 31 mars 1814, Paris tombe. L’Empereur est forcé d’abdiquer.

Au début du mois d’avril, Napoléon avale une dose de poison afin de mettre fin à ses jours. Ce dernier est pris d’un violent malaise et de troubles nauséeux, mais la mort ne vient pas. Napoléon explique alors qu’il préfère mourir plutôt que de signer le traité. Mais les effets du poison se dissipent. Le 3 avril 1814, le Sénat vote la déchéance de l’Empereur. Le 11 avril, Napoléon signe le traité de Fontainebleau. Il abdique sans condition et renonce pour lui, et ses successeurs et descendants, à tout droit de souveraineté et de domination, tant sur l’empire français et le royaume d’Italie, que sur tout autre pays. Napoléon accepte de résider sur l’île d’Elbe afin de conserver son titre d’Empereur, sur cette petite île seulement.

En France, c’est le retour des rois. Louis XVIII monte sur le trône. Napoléon est exilé, et s’inquiète pour son fils, qui se trouve aux mains des Autrichiens. Sur l’île d’Elbe, Napoléon ne reçoit pas la pension promise par le gouvernement royaliste. Le traité de Fontainebleau n’est donc pas respecté. De plus, il craint, comme l’annonce une rumeur, d’être déporté vers une île de l’hémisphère sud. Il n’en fallait pas plus pour que Napoléon joue son va-tout. Ce dernier quitte l’île d’Elbe, afin de gagner de continent et de reprendre le pouvoir à Paris. C’est ainsi que commence la période des Cent-Jours, comprise entre le 1er mars et le 22 juin 1815.

Suite - Les Cent-Jours

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER