Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL HISTOIRE (PERSONNAGES HISTORIQUES) LES AUTRES PERSONNAGES GIOVAN PAOLO DI LECA, DERNIER COMTE CORSE

Giovan Paolo di Leca, dernier Comte corse

Dernière mise à jour de cette page le 31/12/2012

Cantons concernés : Cruzini Cinarca , Dui Sorru

Giovan Paolo di Leca est né en 1445 à Cristinacce, et est décédé en 1515, à Rome.

Ce dernier était un Seigneur de Cinarca, considéré comme un des derniers Comte corse de l'âge féodal. Il fut notamment l'un des derniers feudataires en lutte contre les Gênois.

Giovan Paolo di Leca est le fils de Risterucciu et petit-fils de Rinucciu. C'est lui, qui est 1481, fait bâtir le couvent franciscain de Vico. En 1483, il s'emploie à chasser de Corse les troupes d'Appien IV, le seigneur de Piombino. Pour cela, il s'allie à l'Office de Saint Georges. Trois ans plus tard, il est récompensé par le gouverneur Francesco Panmoglio pour ses bons et loyaux services à la cause génoise. De ce fait, il devient alors le Seigneur le plus puissant de Corse.

Toutefois, en 1486, il se détourne de l'Office de Saint Georges. Cette brouille conduit à une guerre qui va durer des décennies. Les Cinarchesi s'opposent alors avec vigueur à l'Office de Saint Georges. Ce dernier, en difficulté, tente d'obtenir du secours de la part de Laurent Ier de Médicis. Mais ce dernier refuse.

Giovan Paolo di Leca est ensuite blessé accidentellement à Vico. Il se rend alors dans sa forteresse du Castaldu (à Arbori), et entre en négociation avec les Génois. Il accepte sa reddition à condition qu'on le laisse libre, lui et sa famille, en Sardaigne. Il demande aussi qu'on lui rende son trésor, composé de deux mille ducats et de son argenterie. Ce dernier a été dérobé par les Génois, alors qu'il se trouvait enfoui dans le jardin du couvent de Vico.

Finalement, en 1488, il obtient du roi de Castille, Ferdinand II le Catholique, le renfort de trois cent soldats sardes. Avec l'aide de ces troupes, Giovan Paolo di Leca a dans l'intention de chasser les Génois de ses terres. Mais les renforts n'arriveront jamais dans la Cinarca. En effet, les soldats sont défaits dans le golfe d'Ajaccio par les Génois. Giovan Paolo di Leca est contraint à un nouvel exil. Afin d'éviter un retour de ce dernier, l'Office de Saint Georges fait raser son château du Castaldu en 1492.

Mais Giovan Paolo di Leca n'abdique pas. En 1498, année où Sampiero Corso vient au monde, il débarque à Roccapina. Excédée, Gênes met sa tête à prix pour se débarasser définitivement de lui. Cerné de toute part, Giovan Paolo di Leca est forcé de capituler et s'exile en Ligurie. C'est alors que Rinucciu della Rocca, déçu par l'Office de Saint Georges, se rapproche de lui et lui propose de le rejoindre dans son château de Bariccini.

Après un bref retour sur l'île, Giovan Paolo di Leca prépare en 1500, à Rome, une nouvelle expédition. Il débarque à Aléria en 1501, puis se rend dans le Niolu où il lève des troupes (200 soldats). Puis, il retrouve ses terres, et parvient à convaincre les habitants d'Evisa, Cristinacce, Renno et Vico de se ranger à ses côtés. Si ces paysans sont sincères, ils ne sont pas des professionnels de la guerre. Aux premières moissons, Giovan Paolo di Leca se trouve abandonné par une grande partie de ses troupes. Il est contraint de se réfugier dans la forteresse de la Zurlina. Une fois encore, il négocie sa reddition et s'exile en Sardaigne.

Quelques années plus tard, en 1507, alors qu'il se trouve toujours en Sardaigne, Gênes décide de négocier une paix définitive. Mais les tractations échouent. Giovan Paolo di Leca se rend ensuite à Rome, en 1515, pour solliciter l'aide du Pape Léon X. Mais ce dernier refuse. C'est là que Giovan Paolo di Leca décède. Il est ensuite enterré à Saint Chrysogone, dans une église corse de la ville.

Afin sa mort, le fief féodal des Leca s'éteint définitivement.

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER