Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL HISTOIRE (PERSONNAGES HISTORIQUES) LES AUTRES PERSONNAGES ABBATUCCI JEAN-CHARLES

Abbatucci Jean-Charles

Dernière mise à jour de cette page le 27/01/2013

Cantons concernés : Zicavu

Jean-Charles Abbatucci est né à Zicavo le 15 novembre 1771, et mort à Huningue le 2 décembre 1796. Il fut général de la Révolution française et fils du général Jacques-Pierre Abbatucci.

Après une enfance en Corse, ce dernier devient élève à l'École d'application de l'artillerie et du génie. En 1787, à l’âge de 16 ans, il intègre le 2e régiment d’artillerie à pied comme sous-lieutenant. Puis, il se dirige vers l'artillerie à cheval, qui venait à peine de se créer.

En 1792, il est capitaine d'artillerie. Doué pour les arts de la guerre, il grimpe vite en grade et obtient celui de lieutenant-colonel. Deux ans plus tard, il participe à la campagne de Hollande aux cotés de Jean-Charles Pichegru. Il est ensuite choisi pour préparer le passage du Rhin en 1796. Il combat sur la rivière Kitzing le 27 juin 1796, et se fait particulièrement remarquer à Schweighausen le 14 juillet, contre le corps de Condé. Sa carrière militaire prend une nouvelle dimension grâce à ce résultat. Le voilà général de division quelques jours après.

Le 13 août de la même année, il est toutefois défait à Kammlach par le duc d'Enghein. Il échappe de peu à la mort, secouru in extremispar la 89e demi-brigade. Il reprend l'offensive et repousse les Émigrés jusqu'à Mindelheim ou il fait 1 000 prisonniers. Jean-Charles Abbatucci continue sur sa lancée et obtient de nouveaux succès, s’emparant de Kissing, marchant sur Ratisbonne...

Il est nommé général de brigade au moment où il repousse l'attaque sur l'Isar du général autrichien Deway. Jean-Charles Abbatucci réalise d’autres prouesses, notamment en attaquant la forteresse de Kehl ou en stoppant l'ennemi près de Neubourg. On lui confie alors le commandement de la place d’Huningue, une forteresse de la haute Alsace. Abbatucci se trouve à Huningue, attaqués par les Autrichiens. Il résiste pendant trois mois à 20 000 Autrichiens.

Le 1er décembre 1796, il est blessé au combat. Il meurt le lendemain, âgé seulement de 25 ans. Sa disparition précipite la reddition de la place que les Français évacuent le 5 février 1797. Il reste dans l’histoire comme un brillant général. Son nom est aujourd’hui gravé sous l'Arc de triomphe.

La statue de Jean-Charles Abbatucci.

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER