Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL HISTOIRE (PERSONNAGES HISTORIQUES) HÉROS DE LA RÉSISTANCE L'HERMINIER JEAN (HÉROS DE LA RÉSISTANCE)

L'Herminier Jean (Héros de la résistance)

Dernière mise à jour de cette page le 09/07/2013

Cantons concernés : Aiacciu , Bastia

Jean L'Herminier est né le 25 juillet 1902, à Fort de France, et est décédé le 7 juin, 1953 à Paris. Ce dernier a marqué l'histoire de la Corse en commandant le célèbre sous-marin Casabianca, qui a contribué à libérer l'île lors de la Seconde Guerre mondiale.

Jean L'Herminier est tout d'abord élève du collège Stanislas de Paris. Il intègre l’École navale en 1921, afin de perpétuer une tradition familiale portée vers les métiers de la mer, et plus particulièrement de la marine.

Puis, il décide de servir sur les sous-marins, très contemporaine à cette époque. En 1932, il est l'officier en second du sous-marin Persée. Puis le 26 septembre, il échappe de peu à la mort, après l'explosion des moteurs du sous-marin. Après une période de convalescence, il retrouve son poste et gravit les échelons

Il commande ensuite le sous-marin de plus grande envergure, l'Orphée, en 1934, puis le Morse en 1936. Enfin, en 1938, il devient officier de manœuvre sur le croiseur Montcalm.

C'est alors qu'éclate la Seconde Guerre mondiale. En mai 1940, il participe à l'évacuation de Namsos, en Norvège, puis après l'armistice, il reste tout d'abord loyal au gouvernement du Maréchal Pétain. En septembre 1940, il participe notamment à la défense de Dakar contre l'Opération Menace menée par les Britanniques et la France libre.

Deux ans plus tard, il est désigné pour commander le Casabianca, qui se trouve alors à Toulon. Le 27 novembre 1942, quand les troupes allemandes font leur entrée dans le port de Toulon, Jean l'Herminier appareille et décide de sortir de la rade afin de rejoindre Alger, qui se trouve à ce moment là sous contrôle des Alliés. C'est une façon pour lui de se détourner du gouvernement de Vichy en d'entrer dans la Résistance.

Le Casabianca est alors affecté aux Services Spéciaux de la Défense Nationale. Sa mission est de coordonner les réseaux de résistance en Corse. On projette en effet de réaliser un débarquement sur l'île. Plusieurs agents travaillent sur cette opération, dont Toussaint et Pierre Griffi, Laurent Preziosi ou encore Roger de Saule. On veut ravitailler la résistance corse en armes, afin de constituer une force d'apoint au moment du débarquement des forces spéciales. En réussissant cette mission, Jean l'Herminier devient un héros de la résistance, et un des grands artisans de la libération de l'île.

Le 13 septembre 1943, il contribue au débarquement les premiers soldats français à Ajaccio, soit 109 hommes. De ce fait, Ajaccio est la première ville de la France métropolitaine à se libérer.

Aujourd'hui, des quais d'Ajaccio, portent son nom.

Voir le sous-marin Casabianca exposé à Bastia.

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER