Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL HISTOIRE (PATRIMOINE) TOURS GÉNOISES TOUR DE LA MORTELLA

Tour de la Mortella

Dernière mise à jour de cette page le 28/06/2016

Cantons concernés : Conca d'Oru

La tour de Mortella n'offre plus aujourd'hui aux regards qu'un pan de mur, surmonté d'une demi-couronne de mâchicoulis. Cette tour faisait partie du système de défense du golfe de Saint-Florent, commandant l'entrée de ce dernier avec la tour de Vecchiaia, située sur l'autre rive. La tour a été bâtie en 1553, avant d'être terminée deux ans plus tard, en 1555 par  Andrea Doria. Après la guerre, la tour, poste avancé de la citadelle, était occupée en permanence par une garnison payée par Gènes. Pendant deux siècles et demi, elle assura un rôle de surveillance et de protection notamment pour les agriculteurs venant du cap par bateau ensemencer les terres des Agriates. Les rotations entre la tour et la citadelle se faisaient alors par barque.

Au XVIIIe siècle, l'intérêt stratégique de cet édifice revient au premier plan. Dès 1727, la tour est attaquée par des Corses qui essayent de s'emparer de l'armement. Puis, au cours de la guerre d'indépendance, cette dernière est attaquée en novembre 1760 par Pasquale Paoli. Par la suite Gian’Carlo Saliceti prend la tour, faisant prisonnière la garnison génoise. À partir de 1769, la tour redevient le poste avancé de la citadelle. La garnison est alors française puisque le traité de Versailles est signé en 1768. Le 19 septembre 1793 les six hommes du 16e d'infanterie légère corse, préfèrent abandonner le site plutôt que de combattre la flotte britannique qui veut prendre l'île. En février 1794 vingt-six navires britanniques sous les ordres de l'amiral Hood qui venaient d'être chassés de Toulon mouillent à Saleccia. Le 6 février, un vaisseau de 74 canons, le Fortitude, et une frégate de 32 canons, le Juno, attaquent la tour par la mer. La tour résistera au feu pendant plus de deux jours. Mais la garnison finit par se rendre après que la tour fut définitivement et sérieusement endommagée. 

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER