Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL HISTOIRE (PATRIMOINE) SITES HISTORIQUES EGLISE NOTRE DAME DE LAVASINA DE BRANDO

Eglise Notre Dame de Lavasina de Brando

Article contribution

Dernière mise à jour de cette page le 05/07/2013

Cantons concernés : Sagro di Santa Giulia

Le sanctuaire de Lavasina, Notre Dame des Grâces, se trouve sur un promontoire de l'anse de Lavasina près de Brando au Nord de la Corse près de Bastia. C'est devenu un haut-lieu spirituel, parfois appelé "le Lourdes de la Corse".

Le sanctuaire est un couvent de franciscain, une église paroissiale. Outre les messes, les manifestations comprennent notamment une fête mariale le 8 septembre, célébrant la Nativité de Marie (Nativita di a Madonna), où se chante le Dio vi salvi Regina, l'hymne corse à la Vierge.

Au XVIe siècle , la chapelle:

Une famille de marins commerçant le vin, les Danese, obtînt d'un client de Rome, provisoirement insolvable, un tableau œuvre anonyme représentant la Vierge Marie. "Miraculeusement", les Danese trouvèrent dans l'emballage du tableau la somme exacte, en espèce, de la dette due. Le tableau fut placé sur l'autel de la chapelle.

Le miracle et l'église Sanctuaire:

La légende veut qu'en 1675, se produisit un miracle: une religieuse tertiaire franciscaine de Bonifacio, sœur Marie-Agnès, soit vint en pèlerinage à Lavasina, soit s'y réfugia lors d'une tempête suite à un voyage à Gênes en voilier (de Toussaint Giovanelli de Brando) afin de consulter un spécialiste. Elle souffrait en effet de paralysie des jambes et de convulsions nerveuses. Abritée dans la chapelle, elle fit oindre ses jambes d'huile de la lampe qui éclairait le tableau de la Vierge, et guérit instantanément. La chapelle fut alors érigée par l’Église en église "Notre Dame des Grâces" -avec le tableau- , puis en sanctuaire (célébration le 8 septembre 1677).

Évolution de l'église et du mythe:

La garde de l'église fut confiée aux Franciscains, mais leur présence fut interrompue de 1903 (loi d'expulsion des "congrégations non autorisées") à 1913, puis pérennisée en 1938 lorsque le sanctuaire fut érigé en église paroissiale, desservant les territoires de Lavasina et de Miomo.

L'église sanctuaire vit se multiplier les ex-voto d'actions de grâces sur ses murs, et des faveurs plus ou moins grandes.

En 1779, une procession implorant la cessation d'un sécheresse catastrophique mit fin au fléau, miracle chanté par le poète Giuseppe Giovanelli.

Le sanctuaire est devenu un lieu de pélérinage pour les Corses.

Contribution : Pierre Bona (photo 7) et Jean-Noël Casanova (photos 1 à 6). Cliquez sur les images ci-dessous pour les agrandir.

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER