Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL HISTOIRE (PATRIMOINE) SITES HISTORIQUES CHAPELLE SANT'ANDRIA DE BIGUGLIA

Chapelle Sant'Andria de Biguglia

Article contribution

Dernière mise à jour de cette page le 25/06/2016

Cantons concernés : Borgu

La chapelle romane ruinée de Sant'Andrea (Sant'Andria di Fabrica) de Biguglia du XIIIe siècle est isolée au col du même nom au sud-ouest du village. Un sentier partant de la fontaine au sud du village permet d'y accéder. Pour cela, il faut tout de même compter une bonne heure de marche, car le sentier n'est plus en très bon état aujourd'hui, le maquis ayant investi les lieux. Ses ruines se dressent sur un piton rocheux à 343 mètres d'altitude, dominant la plaine, l'étang de Biguglia, la vallée du Lancone et la mer Tyrrhénienne. Malheureusement, il ne reste plus que des ruines dont les murs latéraux ne dépassent pas les deux mètres de hauteur. L'abside est voûtée en cul-de-four. A l’extérieur, la base de la fenêtre est soulignée par un linteau monolithe travaillé. La nef regarde Rome comme beaucoup d'églises bâties en Corse.

En 1986, en collaboration avec la FAGEC (Fédération d'Associations et Groupements pour les Études Corses), la Légion a entrepris de redresser un pan de la chapelle. Les travaux ont été arrêtés par manque de crédits. Les pierres rassemblées par les militaires à l'intérieur et à l'extérieur des murs attendent des jours meilleurs.

Contribution : Pierre Bona. Cliquez sur les images ci-dessous pour les agrandir.

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER