Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL HISTOIRE (PATRIMOINE) MUSÉES SARTÈNE: MUSÉE DÉPARTEMENTAL DE PRÉHISTOIRE CORSE ET D'ARCHÉOLOGIE

Sartène: musée départemental de préhistoire corse et d'archéologie

Dernière mise à jour de cette page le 08/04/2016

Cantons concernés : Sartè

Dolmens, menhirs, alignements et grands ensembles architecturaux ont attiré en Corse depuis près de deux siècles d’illustres visiteurs à la suite de Prosper Mérimée. Si la commune de Sartène, une des plus vastes de France avec ses 22 000 hectares et 33 kilomètres de côtes, a pour principal attrait le tourisme, les visiteurs sont nombreux à vouloir s’imprégner de l’inestimable valeur de l’histoire de notre île, forgée depuis plus de dix millénaires par le labeur, les craintes et les espoirs de ses habitants.

La valeur de ce Patrimoine, héritage légué par nos ancêtres, peut nous aider à mieux comprendre le passé et donc, peut-être, à mieux préparer l’avenir. C’est pour cela que les chercheurs d’hier et d’aujourd’hui accueillent les visiteurs et leur ouvrent les portes des collections qu’ils ont rassemblées.

L’ancien musée

Installé dans un bâtiment communal, ancienne maison d’arrêt de la ville et du sud de la Corse (1843-1945), cette structure, entièrement réhabilitée, a été d’abord un dépôt de fouilles municipal créé en 1969 à partir des collections issues des fouilles de l’archéologue Roger Grosjean. En 1977, il a été érigé en musée départemental contrôlé, passant ainsi sous la tutelle scientifique de la Direction des musées de France.
Si cette bâtisse présentait incontestablement une certaine allure, sa superficie totale n’excédait pas 640 m² et ne correspondait plus aux normes de la muséographie d’aujourd’hui.

La superficie insuffisante des salles d’expositions permanentes, des locaux administratifs peu fonctionnels et l’absence d’espaces spécialisés (ateliers scolaires, salle de conférence, accès pour handicapés…) ont donc nécessité la construction d’un bâtiment plus vaste, accolé et communiquant avec l’ancien musée. 

Le nouveau musée

Les architectes du projet de l’extension, messieurs Yves Marchi ; Joseph Frassanito et Maurice Padovani (muséographie) ont adopté un pari architectural qui assume des images fortes, à priori contradictoires : celle du coffre fort conservant les richesses du passé et celle d’une transparence nécessaire pour un équipement public dont l’enveloppe doit inciter à la visite.

Quant à la lumière naturelle, elle est un acte majeur de la mise en scène voulue par les espaces ainsi créés. La luminosité est intense dans les lieux d’accueil et d’animation temporaire, alors que les collections sont nimbées de moins d’éclat direct, bénéficiant d’une lumière naturelle filtrée en second jour.

Le Conseil Général de la Corse du sud a été le maître d’ouvrage de ce projet qui a bénéficié également de crédits de l’Etat, de la Collectivité Territoriale de Corse et de fonds européens.

D’une superficie d’un peu plus de 1400 m², il comprend trois niveaux :

- Le hall d’accueil avec la banque d’accueil, des ateliers scolaires avec vestiaires et placards de rangement, un local technique et le stock boutique. Des ouvertures permettent d’accéder à une loggia d’où l’on a une très belle vue sur la ville de Sartène et le golfe du Valinco.
- Le niveau intermédiaire. Il regroupe les salles d’expositions permanentes et les locaux administratifs (bureaux, centre de documentation et local archives).

- Le rez de jardin. Il comporte une salle des statues menhirs (ouverture début 2011), une salle d’expositions temporaires avec une esplanade de 200 m², un espace de projection conférence et une salle de présentation de l’archéologie sous marine (mur d’amphores).
Facteur d’identité, de cohésion sociale et de communication, le musée départemental de préhistoire corse et d’archéologie de Sartène contribue aujourd’hui au développement culturel du territoire où il se trouve.

L’ancien musée de Sartène, installé dans un bâtiment du XIXème siècle a donc laissé la place à une nouvelle structure du XXIème siècle dont l’ouverture a eu lieu le 16 mai 2009, lors de la cinquième nuit des musées. Ainsi a été crée dans le sud de l’île un véritable complexe culturel basé sur le thème de l’Histoire et de l’archéologie, permettant à la région de Sartène, mais aussi à la Corse toute entière, de participer plus étroitement à l’activité scientifique du monde méditerranéen.

Source : site officiel du Conseil Général de la Corse-du-Sud

Voir la ville de Sartène

Rencontre avec Paul Nebbia, conservateur du musée (2012)

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER