Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL HISTOIRE (PATRIMOINE) FORTS, CHÂTEAUX ET CITADELLES ALÉRIA : LE FORT

Aléria : le Fort

Dernière mise à jour de cette page le 29/08/2016

Cantons concernés : Moïta Verde

Ce fort, qui se trouve à Aléria, également appelé "Fort de Matra", est aujourd'hui un musée. Ce fort, qui se situe sur un éperon rocheux au nord du plateau d’Aléria, domine le fleuve Tavignanu et la plaine alentour. Construit vers 1484 par les Génois, il constituait un poste de garnison et de surveillance de la côte et des étangs, ainsi qu’un dépôt d’armes génois.  Il s'y trouvait aussi un petit détachement de cavalerie dont la mission était de surveiller la plaine et le passage vers Corte. C’est pourquoi il fut pillé par les insurgés lors de la révolte corse de 1729. Le 12 mars 1736, Théodore de Neuhoff fut accueilli solennellement dans ce fort, peu avant son élection au couvent d'Alesani. Les Matra, dont Mario Emanuele, s’en servirent de point d’appui dans leur lutte contre le gouvernement de Pasquale Paoli entre 1755 et 1757.

Aujourd'hui, le fort de Matra est classé Monument historique par arrêté du 12 octobre 1962. Depuis 1978 il abrite le Musée Jérôme Carcopino, il porte le nom de l'historien corse qui est à l'origine de la reprise des fouilles sur le site antique d'Aléria qui se trouve non loin.

Voir les photos du fort

Voir le musée Jérôme Carcopino

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER