Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL HISTOIRE (PATRIMOINE) EGLISES, CHAPELLES ET COUVENTS COUVENT SAINT-FRANÇOIS DU NIOLU DE CALACUCCIA

Couvent Saint-François du Niolu de Calacuccia

Article contribution

Dernière mise à jour de cette page le 25/04/2013

Cantons concernés : Niolu Omessa

Le couvent Saint-François du Niolu est situé à 2 km environ à l'ouest de Calacuccia, sur la droite de la route d'Albertacce. Repérable par son clocher depuis la rive opposée du lac, il était entouré de gros châtaigniers aujourd'hui en majorité morts. Construit en 1600, il sert actuellement de gîte, de lieu de retraite et de halte spirituelle, et abrite un petit musée ethnographique qui rassemble les objets usuels des Niolais du siècle dernier.

Devant son entrée, se trouve une plaque commémorative concernant la pendaison, le 25 juin 1774, sur ordre du général français Sionville désireux de mâter l’une des innombrables révoltes du Niolu, de onze paysans aux châtaigniers du couvent. Le plus jeune avait 17 ans. Parmi eux, deux hommes originaires de Calacuccia : Don Ignaziu Geronimi, 40 ans, de Bonamanacce, et Ghjaseppu Maria Luciani, 38 ans, de Sidossi.

Contribution : Pierre Bona. Cliquez sur les images ci-dessous pour les agrandir.

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

COMMENTER

3 commentaire(s)

dde reservation

Bonjour est ce que le couvent accueil des groupes en vtt en demi pension ?
d'avance merci de votre réponse

MONIQUE TESI, le 27/03/2017

dde si hebergement groupe

Bonjour, prenez vous des groupes en hébergement en demi pension pour une étape ? Nous sommes un groupe en vtt itinérant du club alpin français marseille provence

club alpin français marseille provence, le 13/02/2017

j'ai beaucoup apprécié

Merci pour ce commentaire que j'apprécie beaucoup par son coté identitaire qui fait notre raison de vivre. Que Dieu dans sa miséricorde vous garde.

Dr VASCHALDE, le 28/02/2015