Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL EVÉNEMENTS CULTURELS ET RELIGIEUX MANIFESTATIONS CULTURELLES UNDER MY SCREEN : FESTIVAL DU FILM ANGLAIS ET IRLANDAIS

Under My Screen : festival du film anglais et irlandais

Dernière mise à jour de cette page le 12/12/2012

Cantons concernés : Aiacciu

Under my screen, le festival du film anglais et irlandais d’Ajaccio réouvre ses portes pour la troisième année consécutive au Palais des Congrès du 3 au 11 décembre 2011. Au programme, une sélection de films très « pointus » comme d’habitude. En effet, cette équipe jeune et dynamique composée delaPrésidenteMarie-DianeLeccia, de Jean-Paul Filippini, Sylvie Pellegrini et de Florian Gianelli nous offre, depuis trois ans, des films d’exception. Il est vrai, aussi, que le cinéma anglais révèle chaque année de nouvelles pépites. On ne peut alors qu’évoquer les très appréciés par le public ajaccien,Good Morning England,Looking for Ericou encoreBoy A. Si aujourd’hui, ce festival connaît un grand succès, le pari n’était pas aisé. En effet, le public ajaccien semblait, de prime abord, plus acquis aux cinémas méditerranéens, mais aujourd’hui ce rendez-vous est devenu incontournable. Ce pari « un peu fou », comme le dit si bien l’équipe, est donc gagné.

Que nous réserve donc cette nouvelle édition ?« Un humour incomparable. Une critique sociale omniprésente. Un flegme légendaire. Une classe à toute épreuve ».Incontestablement le maître-mot est la diversité. Avec une sélection de 22 films, on touche à tous les genres et à toutes les formes, notamment avec la diffusion de documentaires et de films d’animation. Cette sélection « multi-facettes » fait la part belle aux films romantiques, historiques, aux satires sociales, à la comédie mais aussi aux films engagés. Bref, il y en a pour tous les goûts et même les plus « originaux », avec la séance décalée et la diffusion du filmLesbian Vampire Killers, un film d’horreur loufoque où deux loosers tentent d’éradiquer des vampires lesbiennes afin que les jeunes filles d’un petit village de la campagne anglaise échappent à une malédiction qui les transforme elles-mêmes en vampires, à l’âge de 18 ans. Enfin, pour compléter ce grand bain dans la culture anglo-saxonne, cette troisième édition se clôturera sur le concert gratuit deGranDukes, un groupe composé de Dominique Tomasi, Jean-Philippe Rocca, Victor Sorba, Franck Pastacaldi : au programme, les plus grands classiques brit’.

Ainsi, Under my screen, cette année, ce sont vingt-deux films projetés sur neuf jours, sept films en compétition, une séance nocturne, un film d’animation, un concert gratuit et trois avant-premières nationales. On y trouve des films à succès comme le fameuxDiscours d’un roiavec Colin Firth, qui raconte « l’histoire vraie et méconnue du père de l’actuelle Reine Elisabeth, qui va devenir, contraint et forcé, le Roi George VI, suite à l’abdication de son frère Edouard VIII » ou encoreMr. Nice, biopic qui évoque Howard Marks, héros de la contre-culture britannique. Parmi les films en compétition on trouve le réjouissantKilling Bono qui retrace, sur un mode humoristique, l’histoire d’un groupe (qui restera dans l’anonymat !), parallèlement à l’ascension fulgurante de U2, ou encore le tragiqueNEDS, (Non Educational Delinquents), où de dangereuses petites frappes font régner la terreur dans les quartiers. Hors compétition, on ira voir avec plaisir le délicatAn educationavec Carey Mulligan, première histoire d’amour dans les années 1960 ou le déjantéWe want sex equality, sorte de Full monty féminin où« Au printemps 1968 en Angleterre, une ouvrière découvre que, dans son usine, les hommes sont mieux payés que les femmes. En se battant pour elle et ses copines, elle va tout simplement changer le monde.... ».

Enfin, trois avant-premières nationales complètent ce programme alléchant :Shamequi traite sans détours de la question d’une addiction sexuelle,L’Irlandais, qui évoque l’histoire d’un flic alcoolique et fainéant d’un petit village irlandais, devant faire face à des trafiquants de drogue qui ont choisi de s’implanter dans la région, et enfinYou Instead, film déjanté sur deux groupes de rock rivaux, menottés, qui doivent se libérer pour faire leur entrée sur scène.

Pour conclure, on ne peut que souhaiter à l’équipe du festival des salles combles et surtout de continuer à nous faire découvrir une « culture cinématographique colorée qui se plaît à sortir des sentiers battus ».

Voir ci-dessous la vidéo de l'émission In Prima, avec Lisa D'Orazio, sur Alta Frequenza et sur Alta TV (1 décembre 2011).

> Florian Gianelli et Dominique Corticchiato, invités de l'émission In Prima, sur radio Alta Frequenza, le 01/12/2011

> Voir ci-dessous la vidéo de l'émission In Prima, avec Lisa D'Orazio, sur Alta Frequenza et sur Alta TV (4 décembre 2012).

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER