Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL TERRITOIRES LES 360 COMMUNES CORSES ALTIANI – (ALTIANI)

Altiani – (Altiani)

Dernière mise à jour de cette page le 13/01/2017

Cantons concernés : Bustanicu

Nom : Les Altianais (L’Altianichi)

Département : Haute-Corse

Code postal : 20270

Canton : Bustanico

Superficie : 18,29 km2

Altitude : 159 à 1192m.

Population : 1962 : 104. 1982 : 100. 2009 : 94 habitants.

Autrefois : Au XVIème siècle, Altiani faisait partie de la piève de Rogna. Cette piève fut particulièrement peuplée, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. On y cultivait du blé, des vignes, des olives et des fruits. La chapelle San Giovanni d'Altiani, un édifice roman des Xème et XIème siècles, qui se trouve aujourd’hui en ruines, démontrent l’ancienneté du village. C'est sur cette commune que le célèbre bandit Giuseppe Antonmarchi, dit Gallochio, a été assassiné, le 18 novembre 1835, par un certain Serpentini. Joseph Campana a été maire de cette commune pendant des décennies.

Aujourd’hui : Altiani est une commune du Bozio, dans le centre de la Corse. L'église paroissiale Sainte Marie d'Altiani a été récemment restaurée. On y trouve aussi les chapelles Santu Michele et Sant’Alessio. Le pont d’Altiani, appelé Pont’à u large, surplombe le Tavignano avec ses trois arches, depuis le XIVème siècle.

Personnage : Joseph Campana, Giuseppe Antonmarchi, dit Gallochio.

Industrie ou activité : Tradition agro-pastorale (élevage), miel (AOC Miel de Corse), artisanat.

Principaux cours d’eau : Tavignano, Caselle (ruisseau), Cavelle (ruisseau), Casaloria (ruisseau), Coina (ruisseau), Vecchio.

Divers : Une station expérimentale d'élevage gérée par l’Office du développement agricole et rural de Corse a été implantée sur cette commune.

Église paroissiale Sainte Marie d'Altiani - Chapelle San Giovanni d'Altiani - Monument aux morts d'Altiani.

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER