Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL FOOTBALL L'HISTOIRE DE L'AC AJACCIO MARCIALIS JEAN-JEAN

Marcialis Jean-Jean

Dernière mise à jour de cette page le 07/04/2016

Cantons concernés : Aiacciu

Né le 21 avril 1937 à Ajaccio, Jean-Baptiste Marcialis, appelé Jean, ou Jean-Jean, signe sa première licence de footballeur à l’A.C.A., à l’âge de 14 ans. A 15 ans, il est sélectionné parmi les cadets corses de sa génération. C’est alors qu’il quitte la Corse pour rejoindre Sochaux, où il est stagiaire pendant un an. De retour à Ajaccio à 18 ans, il signe une nouvelle licence à l’A.C.A. Après son service militaire, il intègre l’effectif de l’E.S. La Ciotat, avant de revenir en Corse pour participer aux grands débuts du Gazélec Corse Club en 1959. On découvre alors chez ce joueur de grandes qualités au milieu de terrain offensif. Agé de 22 ans, il est repéré par un club professionnel, en l’occurrence Montpellier, qui évolue alors en deuxième division. Son expérience à Montpellier est une réussite : Jean Marcialis porte, six saisons durant, les couleurs du club héraultais et est même sacré champion de France de D2 en 1961. En 1965, l’A.C.A. accède au professionnalisme. Pour Jean Marcialis, c’est une opportunité de retrouver sa ville natale. Il porte donc de nouveau la tunique rouge et blanche de 1965 à 1969. Là, il est de nouveau sacré champion de France de D2, en 1967. L’année suivante, son entente avec Etienne Sansonetti fait des ravages dans les défenses de première division. Ce duo reste aujourd’hui encore légendaire. Après un passage par le G.F.C.A. en deuxième division (1969-1971), Jean Marcialis termine sa carrière dans son club de toujours, l’A.C.A., en première division, à l’âge de 35 ans.

Extrait de l'ouvrage de Frédéric Bertocchini, Un Seculu in Rossu è Biancu (éditions Albiana).

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER