Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL TERRE ET MER AGRICULTURE/PASTORALISME VIN : COLLOQUE « CULTURE DU VIN EN MÉDITERRANÉE » À L’UNIVERSITÀ DI CORSICA

Vin : Colloque « Culture du vin en Méditerranée » à l’Università di Corsica

Dernière mise à jour de cette page le 24/03/2016

Cantons concernés : Corti

Par Lisa D'Orazio, Journal de la Corse.

Du 17 au 20 octobre 2012, l’Université de Corse organisait un colloque sur la « Culture du vin ». De nombreux invités issus du monde scientifique  sont prévus pour évoquer cette part de la culture « méditerranéenne ». D’autre part, des viticulteurs venus d’autres îles de Méditerranée viendront parler de la spécificité de leurs modes de fabrication et confronter leurs expériences et leurs traditions avec celles des viticulteurs corses. « Les échanges s’articuleront ensuite autour de trois thématiques cohérentes couvrant un champ géographique et diachronique aussi ouvert que possible, chaque intervenant représentant un champ d’investigation différent ». Le colloque se délocalisera aussi à Aleria et Patrimoniu pour des visites guidées et des dégustations. Un colloque scientifique, certes mais convivial et éminemment méditerranéen comme nous le confirme le Professeur de Littérature comparée Françoise Graziani, organisatrice de ce colloque.

Di sicuru, ancu s’è i Corsi eranu azziccati à l’uva, certi dicianu dinò ch’incù a pulenda ùn c’era bisognu di vinu. Ma forse hè quissa a nostra parte propriu maritarriana !

Comment est née l'idée d'un colloque « Culture du vin en méditerranée. Représentations, savoirs, enjeux » ?

De rencontres, d'un premier colloque sur les rapports entre manger et parler que j'ai organisé en 2009 à Paris, et de la convergence entre mes recherches (l'étude de la mythologie dans ses rapports à la littérature, aux arts et aux savoirs), mon identité corse (dans les années 1970, mon père ne consommait que le vin qu'il fabriquait lui-même à partir de ses propres cépages anciens) et l'histoire récente de l'île, où la viticulture est devenue un enjeu majeur. Le thème de ce colloque s'est imposé à moi quand je suis revenue m'installer dans l'île, parce que c'est un bon moyen de relier à la fois passé et présent, recherche fondamentale et appliquée, éthique et esthétique, imaginaire et société. 

Quel sera le programme ?

Les 4 journées de colloque seront réparties sur trois lieux et quatre grands axes thématiques : 

- 17 octobre (Corti) Le vin comme art des mélanges, avec la participation de professionnels de l'œnologie et de la viticulture corse

- 18 octobre (Corti) Mythes et représentations, avec une part égale faite aux traditions savantes et populaires, à la littérature et aux langues

- 19 octobre (Aleria) Pratiques et mutations : au Musée d'Aleria, on parlera d'archéologie, d'histoire et d'actualité 

- 20 octobre (Patrimoniu) La dernière journée sera consacrée aux rapports entre l'art et le vin, indissociables de la fonction de liaison des confréries et de l'action culturelle menée par des vignerons.

Quels apports pour l’Université de Corse ?

L'université invite en Corse à cette occasion une vingtaine de chercheurs et universitaires de renommée internationale, et s'associe à plusieurs institutions étrangères prestigieuses, comme l'Université des Sciences Gastronomiques du Piémont, l'Université de Louvain, la Villa I Tatti de Florence (Centre de recherche de l'Université Harvard), ou le CNRS grec. La publication des actes, qui suivra rapidement, donnera à cet événement un prolongement durable qui s'accorde avec la politique d'ouverture et de valorisation de la recherche interdisciplinaire menée par l'UMR depuis sa création. 

Vous avez choisi de favoriser la pluridisciplinarité, qu'est-ce que cela apporte dans le cadre de cette thématique ?

Il n'est pas possible d'envisager ce genre de thématique autrement qu'en faisant dialoguer les disciplines, les époques et les territoires. La culture du vin est par principe polyvalente, elle a des implications tout à la fois symboliques, artistiques, politiques, sociologiques et économiques, qu'on n'appréhende bien que par la mise en perspective d'enjeux et de problématiques qui interfèrent dans une sorte de mouvement perpétuel. 

L'objectif de ce colloque n'est pas de faire le point sur tel ou tel problème spécifique, mais bien de montrer la multiplicité de questions que l'interdisciplinarité permet de poser, en élargissant notre regard. Regarder les choses qui nous sont familières à travers le regard d'autrui, c'est aussi cela qu'enseigne la recherche à l'université.

Cette problématique semble fortement ancrée dans le monde méditerranéen, d'organiser ce colloque à Corte est-ce pour affirmer encore une fois cette place centrale de l'île dans ce monde ?

Bien entendu. La Corse a vocation à fédérer des initiatives innovantes pour faire reconnaître la Méditerranée comme un lieu d'échanges dont le dynamisme, en dépit des ruptures historiques, a toujours favorisé la circulation des savoirs et des cultures. Le vin est une des caractéristiques de cette communauté culturelle, qu'on a trop tendance à morceler pour la réduire à une opposition Nord/Sud, en oubliant que la mer Méditerranée est un espace circulaire, non seulement délimité par les côtes de trois continents mais rempli d'îles qui sont des lieux de convergence (comme ces cratères où les anciens Grecs mélangeaient leur vin). 

Y aura-t-il d'autres colloques de ce type ?

Je l'espère, ce ne sont pas les thèmes qui manquent (les modèles de civilisation méditerranéens ou insulaires, la mythologie pastorale ou la culture de l'olivier, par ex.). Le laboratoire UMR CNRS LISA  a déjà abordé dans d'autres manifestations la question des traditions alimentaires, et envisage un partenariat avec l'Université des Sciences Gastronomiques. Mais l'interdisciplinarité est un principe structurant de cette UMR., dont la double composante recouvre tous les champs de recherche abordés ici.

 

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER