Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL LITTÉRATURE ET BIBLIOTHÈQUES ROMANS ET NOUVELLES LA TERRE DES SEIGNEURS

La Terre des Seigneurs

Dernière mise à jour de cette page le 02/01/2013

Cantons concernés : Figari

Par Gabriel Xavier-Culioli.

Dominique Culioli, le personnage principal de La Terre des Seigneurs, est né à Chera (commune de Sotta), petit hameau situé dans l'extrême sud de la Corse. Son père meurt alors qu'il n'a que treize ans. Désormais chef d'une famille nombreuse, il n'a plus qu'un objectif : sortir les siens de la misère. Gabriel Xavier-Culioli, également auteur des Pierres de l'Apocalypse, en dépeignant ainsi l'existence des siens, a écrit le livre incontournable pour tous ceux qui veulent comprendre un peu de l'âme corse.

Critiques littéraires

« Le résultat est un livre à l'écriture étincelante, aussi flamboyante que le sont sous le soleil couchant les montagnes de l'Alto Rocca qui entourent Chera, avec parfois des touches noires comme des légendes de la nuit et de la mort. » (Libération).

« Ce livre est un monument d'humanité. Par-delà son apparence, c'est de cette quête essentielle qu'il relève : une souvenance, comme l'on dirait une romance de la mémoire, un travail du souvenir, un apprentissage de la nostalgie, qui ne serait pas une fuite mais une façon d'affronter le présent. » (Le Monde).

« Le livre fourmille d'histoires, d'anecdotes, de légendes, défaits divers réels, où domine une violence latente venue du fond des âges. À la manière d'un tableau impressionniste, les morceaux de récits arrachés aux ancêtres composent le tableau de cette société insulaire, de sa mentalité. Seul un Corse pouvait la décrire ainsi, de l'intérieur, sans la trahir, sans la caricaturer. » (Le Provençal).

« Une promesse superbement tenue. » (La Corse).

« Une maîtrise du verbe, une couleur dans l'expression et dans l'image surprenantes... » (Le Méridional).

« Un voyage presque initiatique au pays de la souvenance... Un contraste violent, douloureux et envoûtant. » (Nice Matin).

« Une bouffée d'air pur et un moyen pour tous, Corses ou non, de mieux comprendre ce qui fait notre particularité, notre richesse et ce que nous ne devons pas perdre » (Corse Matin).

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER