Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL HISTOIRE MOYEN-AGE VINCENTELLO NOMMÉ VICE-ROI DE CORSE PAR ALPHONSE V, ROI D'ARAGON (1418)

Vincentello nommé vice-roi de Corse par Alphonse V, roi d'Aragon (1418)

Dernière mise à jour de cette page le 31/03/2016

Cantons concernés : Borgu

En 1408, il pénètre dans le golfe d’Ajaccio avec trois galères et des petits bâtiments de mer. Il obtient de nouveau le concours des seigneurs en acceptant de partager les revenus de la seigneurie. Les armes royales aragonaises apparaissent alors sur sa bannière. A partir de ce moment là, sa fidélité envers l'Aragon sera sans faille. Après avoir de nouveau soumis le sud, il repasse au nord à la fois par la terre, et par la mer, et attaque Biguglia. Au cours de cette bataille, son pire ennemi, et cousin, Francesco della Rocca est tué. Mais Vincentello n’est pas assez puissant pour maintenir son autorité et est obligé de repasser les monts, vers le sud.

L’année qui suit, en 1409, Vincentello et ses soldats se rendent en Sardaigne, pour contrer la révolte sarde. De ce fait, il prouve une fois encore sa fidélité et son efficacité au roi d’Aragon. Dès lors, il ne cessera de nourrir un rêve, connu de tous : rétablir une seigneurie sur toute l’île, sous la protection de l’Aragon. La bannière aragonaise est désormais affichée sur ses châteaux. Cette stratégie est à double tranchant : elle assure au Comte de Corse une logistique de premier plan, celle de l’Aragon, mais elle enhardit également contre lui ceux qui demeurent favorables à Gênes.

Plusieurs fois, Vincentello traverse les montagnes pour attaquer le nord (en 1410 et 1414). Puis, en 1416, Gênes réagit enfin. Abramo de Campofregoso est nommé gouverneur. Avec de solides troupes, et surtout le soutien des populaires, il porte une offensive sur la Cinarca. Vincentello doit s’enfuir une nouvelle fois. Ce dernier se rend en Espagne, pour rencontrer Alphonse V, un jeune roi de 20 ans, très ambitieux pour son royaume. L’arrivée d’Alphonse V au pouvoir est déterminante pour Vincentello. En 1418, le roi nomme Vincentello vice-roi de Corse.

« Nous Alphonse, roi d’Aragon (...) désignons comme notre vice-roi dans le royaume de Corse que de nombreux rivaux de notre maison nous ont arraché par la violence, le noble chevalier Vincentello d’Istria, comte de Corse, dont nous avons apprécié les mérites, la fidélité et les aptitudes ».

Avec ce nouveau statut, Vincentello devient le maître de la Corse. Ses pouvoirs sans très étendus : il exerce la justice, lève des impôts, nomme des officiers. En juin 1418, il débarque en Corse accompagné de solides troupes et de nombreux navires. Les Génois ont d’autre part d’autres chats à fouetter, empêtrés par un conflit interne qui menace la cité elle-même. Autant dire que le contexte est très favorable pour se rendre maître de toute l’île et pour tenir la position.

C’est dans le golfe d’Ajaccio, qui décemment plaît beaucoup à Vincentello, que ce dernier débarque, accompagné par son frère. Il rétablit la situation dans la Cinarca et passe au nord, avec des nombreux soldats. Alors qu'il se trouve dans le centre de la Corse, il décide de frapper un grand coup. Plutôt que d’occuper un château, il décide de fonder une véritable citadelle, en plein cœur de la Terra del Comune. En ordonnant la création d’une citadelle à Corte, non seulement Vincentello constitue un point d’appui formidable dans le nord, mais en plus il marque les esprits. Par ce fait, il révolutionne toutes les stratégies jusque là mises en place. Alors que les travaux sont toujours en cours, il fond sur le nord de la Corse pour s’imposer en maître.

Suite

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER