Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL HISTOIRE LIVRES SUR L'HISTOIRE DE LA CORSE LES PÈRES FONDATEURS DE LA NATION CORSE (1729-1733)

Les pères fondateurs de la nation corse (1729-1733)

Dernière mise à jour de cette page le 07/01/2013

D'Evelyne Luciani et Dominique Taddei.

Présentation de l'éditeur

Jusqu'en 1730, quelques rares Corses avaient fait parler d'eux mais personne ne parlait de la Corse: il n'en existait presque aucune description, ni aucune carte ! Or, en 1730, à partir de ce qui a pu sembler une simple jacquerie, commence dans cette île une révolution qui va durer 40 ans et passionner l'Europe des Cours et des Lumières. Désormais, de Pascal Paoli à Napoléon Bonaparte, le monde entier ne pourra plus ignorer la Corse ! L'hypothèse que retient habituellement l'historiographie est celle d'une jacquerie, spontanée, qui se serait transformée au fil des années en révolution, orientée et dirigée vers l'émancipation intégrale des Corses vis-à-vis de la république de Gênes. Le présent travail remet en cause cette interprétation traditionnelle. Il s'appuie sur de nombreux textes - donnés ici dans leur transcription originale et dans leur traduction - produits au cours de cette période : lettres entre insurgés, doléances exposées aux Génois, rapports des gouverneurs génois aux autorités centrales, des généraux autrichiens à leur monarque, etc. L'ensemble de ces documents met en évidence le rôle d'un groupe d'hommes, qui sont à proprement parler les " pères fondateurs de la Nation corse " - composé des chefs d'un clan originaire d'un périmètre géographique restreint et de religieux -, dont les noms sont restés vivaces dans la mémoire insulaire : Luigi Giafferi, Andrea Ceccaldi, Giacinto Paoli, Erasmo Orticoni, Giulio Matteo Natali, Gregorio Salvini, etc. La cohérence, la rapidité et la quasi unanimité avec lesquelles ils agirent montrent que la révolte populaire ne fut pas aussi spontanée qu'il est commun de le dire. Très habiles stratèges, organisés entre eux, conscients de leurs forces et de leurs faiblesses, ils furent d'excellents manoeuvriers qui réussirent à s'attirer la sympathie des cours européennes et, de fait, furent souvent écoutés et respectés par les grands de ce monde. Les Génois ne purent contenir cette première insurrection que par l'intervention militaire de l'empereur d'Autriche, qui entraîna l'emprisonnement des chefs corses. Mais quelques mois plus tard, en 1733, dès leur libération, ils reprirent le combat au nom des mêmes valeurs et des mêmes principes, profondément révolutionnaires dans une Europe absolutiste qui s'ouvrait avec peine aux idées des Lumières. Ces derniers constituent les fondements théoriques, théologiques et politiques à partir desquels les revendications corses des décennies suivantes se concrétiseront. Au-delà, les pères fondateurs de la Nation Corse sont les précurseurs des débats qui ébranleront le reste du monde, notamment celui du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes !

Biographie de l'auteur

Evelyne Luciani et Dominique Taddei sont coauteurs avec Louis Belgodere de Trois prêtres balanins au coeur de la révolution corse. E. Luciani est docteur es lettres en philologie et en littérature comparée latine à la Sorbonne. Fondatrice et présidente de l'association Don Gregorio Salvini de son village de Nessa. D. Taddei est ancien président d'université. Il est coauteur de Vingt chapitres de l'histoire de Monticello et, avec Toni Casalonga, de la bande dessinée Erasmo Orticoni, le chanoine révolutionnaire

  • Broché : 583 pages
  • Editeur : Albiana (18 janvier 2010)
  • Collection : Prova
  • Langue : Français
  • ISBN-10:2846982953
  • ISBN-13:978-2846982955
Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER