Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL HISTOIRE 19E SIÈCLE NAPOLÉON II (L'AIGLON, ROI DE ROME, DUC DE REICHSTADT)

Napoléon II (L'Aiglon, roi de Rome, duc de Reichstadt)

Dernière mise à jour de cette page le 27/12/2012

La première épouse de Napoléon Bonaparte, Josephine, ne pouvant lui donner d'héritier, il épousa l'archiduchesse Marie-Louise d'Autriche. Le mariage qui se déroula par procuration eut lieu le 11 mars 1810. Napoléon Bonaparte, qui était alors Empereur, fut lui-même absent lors de la cérémonie, qui se déroula dans l'église des Augustins. L'Empereur était représenté par l'archiduc Charles-Louis d'Autriche, celui-là même qui vaincut Napoléon dans la bataille d'Essling en 1809.

Ce mariage avait bien entendu un intérêt politique et stratégique. Pour Napoléon, il s'agissait de légitimer son empire. Pour l'Autriche, la protection des intérêts politiques des Habsbourg était en jeu. De plus, Napoléon voulait un héritier masculin. Le 20 mars 1811, Marie-Louise mit au monde, au grand bonheur de l'Empereur, un fils. Il fut baptisé Napoléon François Charles.

Le jour de sa naissance, Napoléon décerna à son fils le titre de roi de Rome. On l'appela aussi "l'Aiglon". Après la chute de Napoléon, le congrès de Vienne attribua par la suite le titre de duc de Reichstadt à Napoléon François Charles. En France, le nom de "l'Aiglon" est le plus souvent utilisé, pour désigner le fils de Napoléon. Mais les Italiens l'appellent plutôt "roi de Rome". Pour les peuples germaniques, ce dernier n'est autre que le duc de Reichstadt.

La naissance de cet enfant fut accueillie avec une grande joie par l'Empereur, qui ordonna à l'Europe, placée sous son autorité, de fêter ce jour. La ville de Paris offrit à l'impératrice Marie-Louise un berceau royal (berceau royal de Napoléon II) fabriqué avec plus de 280 kg d'argent.

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER