Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL HISTOIRE 18E SIÈCLE PAOLI PASQUALE: SON DISCOURS APRÈS LA SIGNATURE DU TRAITÉ DE VERSAILLES (1768)

Paoli Pasquale: son discours après la signature du traité de Versailles (1768)

Dernière mise à jour de cette page le 31/03/2016

Cantons concernés : Castifau-Merusaglia , Corti

Après la signature du traité de Versailles, en 1768, Pasquale Paoli, fou de rage, s'est adressé au peuple de Corte, capitale de la Corse, en ces termes (texte issu de ses correspondances) :

"Braves Corses, courageuse jeunesse, mes chers et généreux compatriotes !

Nous (les Corses) sommes des Italiens de naissance et des sentiments, mais tout d'abord nous sommes italiens par la langue, les racines, la douane, les traditions et tous les Italiens sont tous les frères pour l'Histoire et pour Dieu... Comme les Corses, nous ne voulons pas être des esclaves, ni "des rebelles", et comme les Italiens nous avons le droit à être traités comme tous les autres frères italiens... Nous serons libres ou nous ne serons rien... Nous gagnerons ou nous mourrons (contre les Français) avec nos armes dans nos mains... La guerre contre la France est juste et sainte puisque le nom de Dieu est saint et juste et ici sur nos montagnes apparaîtra pour toute l'Italie le soleil de liberté."

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

COMMENTER

2 commentaire(s)

traité de versaille

on n'est pas rebelle quand on se bat pour la liberté

cintio, le 30/01/2013

PPaoli

Quelle merveille, ça conforte ce que je pense depuis le jour où j'ai découvert Florence. "nous sommes italiens" depuis j'ai un torticolis vers le sud, j'habite Bonifacio...

Tomasi Marie jeanne, le 24/01/2013