Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL HISTOIRE (PATRIMOINE) DIVERS CASERNE DE MONTLAUR DE BONIFACIO

Caserne de Montlaur de Bonifacio

Dernière mise à jour de cette page le 27/04/2013

Cantons concernés : Bunifaziu

La caserne de Montlaur a été construite à Bonifacio par les Génois au 18e siècle. Toutefois, après Ponte Novu en 1769, ce sont les Français qui ont poursuivi les travaux, pour achever le bâtiment en 1775.

Le premier bâtiment à être édifié en 1732 est la caserne génoise. La bâtisse compte trois étages et une superficie de trois milles mètres carrés. En 1852, les militaires ont foré un puits de 60 mètres de profondeur et accessible par 320 marches en colimaçon pour l’approvisionnement en eau. Toutefois, ce puits, appelé "puits Saint Barthélémy" est à l’abandon aujourd'hui. Cette caserne a accueilli jusqu'à 2000 militaires du temps de sa superbe. Puis, au début du 20e siècle, les militaires français ont construit une nouvelle caserne. Les Tirailleurs sénégalais, tunisiens, marocains, le centre de commandos et la Légion étrangère ont ainsi logé à la caserne Montlaur. D’une superficie de 4,6 hectares, la Caserne Montlaur est aussi grande que la haute ville, et domine d’un côté les falaises de Bonifacio et de l’autre le port de plaisance.

A noter que cette enclave était interdite aux Bonifaciens jusqu’au début des années 1980. Après le départ des derniers militaires, le ministère de la Défense s’est séparé de ce site, qui est aujourd'hui à l'abandon depuis plusieurs dizaines d'années. En 2011, Paul Giacobbi, alors président du conseil Exécutif de Corse, s'est penché sur ce dossier afin de réfléchir à un plan de sauvegarde du bâtiment.     

Contribution : Jean-Noël Casanova, Alta Frequenza.

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER