Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL FOOTBALL L'HISTOIRE DE L'AC AJACCIO LIPPINI ANTHONY

Lippini Anthony

Dernière mise à jour de cette page le 07/04/2016

Cantons concernés : Aiacciu

Anthony Lippini, né le 7 novembre 1988 à Bastia est un footballeur Corse évoluant au poste de défenseur au club à l'AC Ajaccio. 

Après un passage à Montpellier et à Troyes, il rejoint en Juin 2011 l'AC Ajaccio qui évolue alors en Ligue 2 qu'il quittera en Juin 2013, ne figurant plus dans le 11 type du club corse et s'engage avec Clermont. Durant l'été 2015, il retourne à l'AC Ajaccio où il signe un contrat de deux années plus une en option.

Le 6 juin 2009, il est sélectionné pour la première fois avec la Squadra Corsa pour une rencontre face au Congo. Depuis il a été sélectionné pour chaque match de la sélection corse (Togo, Bretagne, Gabon, Bulgarie, sélection Gérard houllier, Burkina Faso) où il participe à chaque rencontre.

Article signé Philippe Peraut (juin 2012):

À 23 ans, ce jeune défenseur formé à Montpellier, incarne à merveille les valeurs du football corse. Intraitable, courageux, infatigable, il  a gagné ses galons de titulaire titulaire la saison dernière et constitue, avec une vingtaine de matchs en L1, cette saison, un joueur d'avenir.

En signant à l'ACA, en juin 2010, Anthony Lippini ne s'attendait sûrement pas à connaître une si belle aventure en "rouge et blanc". Encore moins à gagner ses galons de titulaire sur le flanc gauche de la défense ajaccienne. À 22 ans - à l'époque - il ne présentait, en effet, pas les caractéristiques requises pour se mettre dans la peau d'un « premier rôle ». De Montpellier, son club formateur, à Troyes, dont il ne gardait pas un bon souvenir, il ne totalisait, que 8 matchs de L2 et devait forcément être cantonné dans un rôle de doublure.

Mais le modeste remplaçant s'est rapidement transformé en une pièce indiscutable dans le dispositif d'Olivier Pantaloni. Titulaire, lors du coup d'envoi de la saison, face à Nîmes, il n'a plus quitté son poste à un tel point que le flanc gauche (ou droit an besoin) de la défense ajaccienne est devenu son jardin. Antò, lui, est devenu l'idole de Timizolu. « Sur un terrain, je donne tout,explique t-il. Ici, j'ai trouvé les conditions idéales pour progresser. » Une progression qui va se poursuivre tout au long de la saison avec, au bout, un formidable cadeau : l'accession en Ligue 1.

"On a réussi une saison extraordinaire, souligne-t-il, un moment inoubliable dans ma carrière."

En L1, le jeune défenseur doit s'attendre, également, à faire, le plus souvent banquette. Malgré certaines lacunes, son mental et sa grinta lui ont déjà permis d'être titularisé à 18 reprises, cette saison. Sa marge de progression est énorme mais c'est dans l'envie que, bien souvent, il fait la différence à son poste."La L1, c'est autre niveau; on nous avait enterrés un peu trop tôt. L'équipe a réalisé quelque chose de grand alors qu'elle semblait condamnée début décembre. On a montré que l'on avait notre place.On va faire le nécessaire lors du sprint final pour repartir en L1 l'an prochain. Personnellement, je me mets à la disposition de l'entraîneur. Titulaire ou remplaçant, je ne me pose pas de questions. Je travaille à l'entraînement et m'efforce de progresser. Mais, une fois sur le terrain, je donne tout."

Joueur de tempérament, Anthony Lippini allie d'indéniables qualités physiques et techniques à une énorme volonté. Un caractère très apprécié qui en fait l'idole des supporters. De la trempe de ces joueurs auxquels on s'identifie parce qu'ils incarnent les valeurs du football corse, dans la lignée des Albert Vanucci, Paul Marchioni, Charles Orlanducci ou des joueurs tels que René Le Lamer et, plus près de nous Xavier Collin.« C'est une fierté de porter les couleurs d'une équipe corse,rajoute t-il,peu importe le club. Irréprochable durant 90 minutes sur un terrain, le défenseur « rouge et blanc » est un joueur respecté et craint par ses adversaires. Son tempérament lui valut, le 9 mars dernier, face à l'OM, d'aller chercher dans les pieds d'Alou Diarra, le ballon converti quelques secondes plus tard par Benjamin André. Une action soulignée, en direct, par nos confrères d'RMC. Et s'il a su, avec cette grinta qui le caractérise, gagner ses galons de titulaire, l'an dernier, et disputé la moitié des matchs en L1, cette saison, Antò Lippini le doit certainement à cette fibre qui lui a été transmise par Bruno, son père, ancien milieu de terrain du SCB. Un tempérament « à l'usu corsu » qui en fait, même s'il a encore une marge de progression, un joueur d'avenir. Un avenir qu'il voit en "rouge et blanc" (il a prolongé son contrat d'un an la saison dernière) et... en L1.

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER