Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL EVÉNEMENTS CULTURELS ET RELIGIEUX ASSOCIATIONS KALLISTÉ

Kallisté

Dernière mise à jour de cette page le 24/03/2016

Kallisté naît en 1991, enfin on pourrait plutôt dire « renaît ». En effet, une première association nommée Kallisté avait été créée en 1933 à l’initiative de Paul Arrighi et de Charles Giovoni. A cette époque, leur but était de rompre avec la tradition des amicales dîtes de clochers reproduisant la sociabilité villageoise à Marseille. Pour eux, cette nouvelle forme d’association ne devait pas faire double emploi avec aucun des très nombreux groupements corses déjà existants. Professeur d’Université à Aix, Paul Arrighi veut montrer son attachement à la Corse à travers des manifestations culturelles : des salons littéraires, des expositions de peintures. Son objectif est donc de promouvoir la culture corse.

Depuis 1991, elle édite tous les ans une revue évoquant les principaux débats sur la Corse.Il s’agit de réfléchir sur son développement, son expression culturelle, et surtout le lien entretenu par la communauté corse de Marseille avec son île. Cette revue se veut également historique revenant sur des figures emblématiques comme Henri Tomasi ou Paul-François Morucci pour ne citer qu’eux.Ces journées connaissent aussi un véritable succès en mêlant débats, spectacles et promotion des produits du terroir corse. Cependant pour Sixte Ugolini, président de l’association et ancien bâtonnier au barreau de Marseille, ce qui fait l’originalité de l’association « c’est qu’elle a été la première association à se créer sur des bases totalement claires qui consistaient à réfléchir sur les problèmes de la Corse ».

Kallisté s’oppose tout d’abord à la violence. Elle concentre aussi son action sur quelques points :

- Ne pas rester indifférent aux problèmes de la Corse.

- Poursuivre ses interventions auprès des pouvoirs publics afin de préserver et de développer un véritable service public des transports maritimes entre la Corse et le Continent.

- S'engager à demander le rétablissement, dans les manuels scolaires d'une vérité historique « Ajaccio, première ville de France libérée le 9 septembre 1943 ».

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER