Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL SPORT (SAUF FOOTBALL) SPORTS MÉCANIQUES FLORIAN CASABIANCA : UNE TRADITION FAMILIALE

Florian Casabianca : une tradition familiale

Dernière mise à jour de cette page le 05/12/2012

Article de Philippe Peraut (août 2012).

À 22 ans, ce jeune pilote insulaire, s'élance, cette année, en compagnie de son co-pilote, Dédé Maraninchi, et au volant d'une C2R2Max, pour son premier tour de Corse. Il réalise un rêve de gosse qui pourrait, en cas de perf, lui ouvrir d'autres portes.

Dès que l'on évoque les rallyes, les nombreuses familles insulaires disposant d'une réelle tradition de pilotes, défilent. K A Box-Office, la famille Casabianca, de Pila Canale figure en bonne place. José, concessionnaire bien connu dans la cité impériale, et Annie, son épouse; disputèrent, dans les années quatre vingt, deux tours de Corse, qui plus est dans l'ancienne configuration. Ils possèdent, de ce fait et avec d'autres participations, une solide expérience. Antoine, le frère est quant à lui, toujours au volant.

Logique, que Florian, fils de José Casabianca soit disposé à prendre la relève. Le jeune homme a pourtant débuté par le football, une institution en Corse. « Je jouais, certes,explique t-il,mais je pensais plus aux rallyes. » Dès son son plus jeune âge, il suit, bien entendu, les exploits de ses parents et n'a qu'une hâte : marcher sur leurs traces. Ce sera chose faite à compter de 2009, date à laquelle Florian débute lors du rallye de Sartène, comme co-pilote aux côtés de Sébastien Tomaini. « On avait fini 23e. Un premier rallye, cela ne s'oublie pas. Forcément, il reste le plus beau. En plus, on l'avait terminé. »

Il ne faudra attendre qu'une seule année pour voir l'Ajaccien prendre le volant. Après bien des péripéties, il se lance, cette année, pour son premier tout de Corse. « C'est un rêve de gosse qui se réalise. Rien que le nom, cela représente quelque chose de très fort. En outre, grâce à l'IRC, les spéciales sont beaucoup plus longues et les pilotes plus accessibles. C'est une autre configuration qui n'est pas pour me déplaire. »

Depuis de nombreuses semaines, Florian et Dédé, son co-pilote, partent régulièrement en reconnaissance. « Ce n'est pas évident avec le travail, souligne-t-il,nous n'avons pas trop de budget pour nous entraîner mais on s'efforce de faire au mieux. » Au volant d'une C2R2Max, le duo se fixe pour objectif de finir le tour mais aussi de se faire remarquer. « Percer, c'est l'ambition de tous les jeunes. On va essayer de développer les sponsors qui nous suivent. À cet effet, nous remercions José Veronese, qui gère la structure T3M, sport corse, à Porto-Vecchio. C'est un « magicien » passionné qui fait beaucoup pour les jeunes. Il a monté la voiture. Un grand monsieur. »

Florian a pour modèle Jean Ragnotti et le regretté Jean-Michel Pietri, une référence au niveau insulaire. » Il rêve, désormais, d'entendre vrombir son moteur et de se lancer pour le prestigieux rallye aux mille virages.

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER