Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL POLITIQUE ET PERSONNALITÉS PUBLIQUES VISITES PRÉSIDENTIELLES/MINISTÉRIELLES BRUNO LE MAIRE, MINISTRE DE L'AGRICULTURE (5 ET 6 MAI 2011)

Bruno Le Maire, ministre de l'Agriculture (5 et 6 mai 2011)

Dernière mise à jour de cette page le 14/05/2012

Cantons concernés : Aiacciu , Bastia

Bruno Le Maire, le ministre de l'Agriculture, en Corse pour une visite, les 5 et 6 mai 2011.

Bruno Le Maire, le ministre de l'Agriculture, a réalisé un voyage avec un crochet en Corse-du-Sud puis un retour vers le nord de l'île, en Balagne plus précisément. De manière formelle nous n'avons rien appris de plus que nous ne sachions. L'essentiel étant révélé dans la presse et déjà affirmé jeudi après la réunion de Bastia. Rappelons que pour Bruno Le Maire,  l'agriculture insulaire doit avancer aujourd'hui dans deux directions : améliorer l'organisation des filières afin d'augmenter la compétitivité et  améliorer la qualité des produits afin de mieux valoriser la production. Le ministre a aussi donné des assurances fermes à propos de l'ICHN, la fameuse indemnité de compensation des handicaps naturels ; Les agriculteurs ne perdront pas un seul euro dans la mesure où les dossiers seront montés en bonne et due forme. Il a même annoncé une rallonge d'un million d'euros en faveur de la filière ovine et caprine. Bruno Le Maire a également dit que la nouvelle politique agricole commune, celle qui est en pleine redéfinition à Bruxelles, devra mieux intégrer le montant des aides accordées à la Corse. Il faudra renégocier a t-il dit. Il a également évoqué, et là aussi c'est très important, la question épineuse des terres agricoles. Selon lui, il faut arrêter de sacrifier ces terres au bénéfice de l'urbanisation. Au-delà de la mise en place d'un observatoire national des terres agricoles puis d'une commission départementale chargée de donner un avis sur le déclassement de ces terres, le ministre a notamment proposé la mise en place d'une fiscalité spécifique adaptée à ces terres.

Voir également la vidéo de cette visite avec Alta Frequenza et Alta TV.

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER