Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL LITTÉRATURE ET BIBLIOTHÈQUES ROMANS ET NOUVELLES L'ARBRE DE CORAIL

L'Arbre de Corail

Dernière mise à jour de cette page le 02/01/2013

Par Clothilde Scalella.

La pêche au corail a joué un rôle important dans l'histoire de la Méditerrannée. La beauté et les couleurs de son squelette minéral en ont fait, depuis la préhistoire jusqu'à nos jours, la matière première d'innombrables parements, parures et bijoux réalisés autour du mare nostrum, ainsi que dans diverses régions d'Europe et du Moyen-Orient. Toutes les civilisations de l'Antiquité ont exploité le corail ; les Crétois, les Egyptiens, en ont fait un commerce actif. A l'époque romaine, la vogue du corail a été telle que tous les pays sous la domination de l'Empire ont dû fournir leur part d'or rouge à Rome. Par la suite, la mode des bijoux et parures de corail va faire le tour de la planète : des fôrets d'Afrique aux steppes de Mongolie, des moines du Tibet et des tribus de l'Himalaya aux tribus Navajo ou Cheyenne du Nord américain, le corail poursuit au fil des siècles sa lente expansion autour du monde. Parmi les aventures qui composent la mosaïque de l'histoire du corail, les plus belles pages seront écrites par les habitants du golfe de Naples qui surpassèrent dans tous les domaines de sa pêche, de son exploitation, de son façonnage et de son commerce, les autres régions de la Méditerranée. Aujourd'hui encore, chaque année qui passe voit, de manière souvent immodérée, la collecte et le rapatriement de ce nobre produit vers Naples. (source : DCL)

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER