Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL LITTÉRATURE ET BIBLIOTHÈQUES ESSAIS CALVI, PRÉSIDE ET CITÉ DE CORSE AUX XVIIE ET XVIIIE SIÈCLES

Calvi, préside et cité de Corse aux XVIIe et XVIIIe siècles

Dernière mise à jour de cette page le 04/01/2013

Cantons concernés : Calvi

De Pierre Bianco.

Présentation de l'éditeur

Dans ce travail, sont évoquées les origines anciennes de Calvi : port romain, évêché éphémère, cette cité connut une longue éclipse et ne ressuscita qu'au XIIIe siècle lorsque la République de Gênes chercha à s'implanter sur la côte ouest de la Corse. Le site stratégique exceptionnel de Calvi fut admirablement utilisé par les Génois pour y construire l'une des plus solides citadelles de l'île qui fit de ce préside génois l'un des points forts de la présence de la République en Corse. Peuplée essentiellement de Ligures, Calvi resta toujours fidèle à la mère patrie (" Civitas Calvi semper fidelis "). Plusieurs de ses enfants s'aventurèrent au XVIe siècle vers le Nouveau Monde où ils firent fortune. Malheureusement, une série de catastrophes (sièges, épidémies, etc.), la volonté de Gênes de maintenir la cité dans son statut trop étroit de préside, une position marginale à la frontière de la Balagne riche et de la Balagna deserta, inhibèrent le développement de Calvi qui subit un déclin continu aux XVIIe et XVIIIe siècles. Ces différents points sont abordés dans ce travail où l'on découvre la vie du Calvi génois puis français à travers ses différents aspects, militaire, économique, vie sociale au quotidien, vie religieuse, jusqu'au douloureux mais héroïque siège de 1794.

  • Broché : 220 pages
  • Editeur : Editions Alain Piazzola (12 mars 2009)
  • Collection : PIAZZOLA
  • Langue : Français
  • ISBN-10:2915410615
  • ISBN-13:978-2915410617
Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER