Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL LITTÉRATURE ET BIBLIOTHÈQUES AUTEURS ANCIENS BONARDI PIERRE

Bonardi Pierre

Dernière mise à jour de cette page le 01/01/2013

Cantons concernés : Cruzini Cinarca

Pierre Bonardi est un romancier corse, né le 18 septembre 1887 et mort à Chatenay-Malabry en 1964. Originaire de Sari-d'Orcino, il quitte la Corse à l'âge de 12 ans afin de rejoindre le continent. Il est tout d'abord fonctionnaire colonial de 1911 à 1914. Il décide alors de se tourner vers la littérature.

Pierre Bonardi est proche des milieux autonomistes corses dès l'avant-guerre. Il prête sa plume à plusieurs journaux et magazines, comme Le Journal, Le Petit Journal, L'Intransigeant, Paris-Soir, Les Annales politiques et littéraires. Mais il n'oublie pas ses racines, et écrit à de très nombreuses reprises à des journaux comme A Muvra, L'Annu Corsu, U Muntese. Il devient alors vice-président de la société des gens de Lettres, secrétaire de l’association des écrivains coloniaux et membre de l’association de la critique littéraire.

Il s'intéresse de près à la politique. En 1926, après un voyage en Palestine, on le dit Sioniste et philosémite. Il polémique notamment vivement avec des nationalistes arabes. Exclu du parti radical-socialiste, il adhère au PPF de Jacques Doriot.

Puis, vient la guerre. Là, il apporte son soutien à Pierre Laval et prône la ségrégation comme solution à la question juive.

Plusieurs années plus tard, en 1955, avec Petru Rocca, il fonde Parlemu Corsu, une Académie régionaliste et littéraire pour la défense du dialecte et des traditions corses, dont il était le président. Cette association a créé un prix littéraire à son nom.

Bibliographie

  • Le Visage de la brousse, Éditions de la Sirène, 1920
  • Le Rituel de la volupté, Éditions de la Sirène, 1922
  • La Mer et le Maquis, Les éditions G. Crès et Cie, 1926
  • Les Rois du maquis, Romanetti et Spada, 1926
  • L'Imbroglio syrien, Éditions Rieder, 1927
  • Le Retour à Jérusalem, Société d'imprimerie et d'édition, 1927
  • Vers des jours meilleurs, Éditions des Portiques, 1932
  • Napoléon Bonaparte, enfant d'Ajaccio, Les Éditions de France, 1934
  • Ouled-Naïl et méharistes, Les Éditions de France, 1937
  • L'Île tragique, les Éditions de France, 1937 (réédité en 2000 : DCL)
  • Accusé Napoléon, levez-vous !, Société parisienne d'Impression, 1961
Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER