Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL LANGUE CORSE PROVERBES CORSES 35 PROVERBES CORSES (4)

35 proverbes corses (4)

Dernière mise à jour de cette page le 09/11/2012

"Quandu veni u mesi di maghju, à la donna li cresci lu pelu, e lu cazzu pidda curaghju".
Quand vient le mois de mai, le poil chez la femme croît et le pénis s'enhardit.

"Tuttu lacatu hè persu".
Toutes les occasions qu'on laisse passer sont perdues.

"A cumpagnia porta l'omu à a forca".
La compagnie entraîne l'homme à l'échafaud.

"A ghjastema si rivolta".
L'imprécation se retourne contre celui qui la profère.

"A ghjastema volta e ghjira, volta in capu à chi la tira".
L'imprécation tourne et vire, et revient à la figure de celui qui la profère.

"A raghjoni hè verbali".
La raison n'est que verbale.

"Ancu l'onori sò castighi".
Même les honneurs sont des châtiments.

"Casi frà li casi e vigni frà li vigni".
Maisons parmi les maisons et vignes parmi les vignes.

"Chi posa, mal pensa".
Celui qui demeure assis pense à mal.

"Chì un invechja, hè pena di vita".
Celui qui ne vieillit pas est privé de la vie.

"Ghjumenti pudditrata un bii mai aqua linda".
La jument qui a eu un poulain ne boit plus jamais de l'eau pure.

"I porchi si bàsgiani, annata di ghjandi".
Les porcs s'embrassent : année de glands.

"Omu dormi e carta veghja".
Les gens meurent, mais les écrits restent.

"Par viaghju s'acconcia a somma".
En voyage, le chargement se met en place.

"A cavaddu dunatu, un fidià denti".
Si on te donne un cheval, ne regardes pas ses dents.

"Aqua minuta, ghjugni à l'ossu, e un hè criduta".
L'eau de pluie fine : elle arrive jusqu'aux os, mais on ne la prend pas au sérieux.

"Chè lu mal' vicinu un durghi chè quant'è a nevi marzulina".
Que les mauvaises relations de voisinage ne durent que comme la neige de mars.

"Diu ti vardi di un bon' ghjinnaghju".
Dieu te préserve d'un beau mois de janvier.

"Intrutu ghjinnaghju porta u boiu à u scupaghju".
Lorsque le mois de janvier débute, amène le boeuf où se trouvent les étendues de bruyère.

"Lega mi mane e pedi e lampa mi à mezu à i mei".
Qu'on m'attache les pieds et les mains, puis qu'on me jette au milieu des miens.

"Matinati di maghju e sirintini di ghjinnaghju".
Belles matinées en mai, et belles soirées en janvier.

"Prigheti par i beddi ch'è i mali a si stantani".
Priez pour ceux qui sont bien nés, car ceux qui sont mal nés s'en sortent toujours.

"U megliu oru hè quiddu chi piega".
Le meilleur or est celui qui se plie.

"U troppu stroppia".
Trop, c'est trop.

"Un hè bellu quel' chi hè bellu, quantu hè bellu quel' chi piaci".
Ce qui est beau n'est jamais aussi beau que ce qui plaît.

"A luna: in vintinovi ùn ferma è in trenta ùn va".
Le cycle de la Lune est compris entre 29 et 30 jours.

"A vigna dici à u patronu : fà mi pòvara e ti faraghju riccu".
La vigne dit au patron : "Fais moi pauvre, et je te ferai riche".

"Chi va e volta, bon' viaghju faci".
Celui qui part et puis revient, a fait un bon voyage.

"In ogni lettu, ci hè pulgi".
Dans chaque lit, il y a des poux.

"Nè ziteddi nè cateddi Un avvizzà à u to scudeddu".
N'habitue ni les enfants ni les chiots à ton écuelle.

"Ogni cecu piegni i so ochji".
Chaque aveugle pleure ses yeux.

"Sapiutu la trè Sapiutu lu rè".
Ce qui est su de trois, est connu du roi.

"U corbu dici chi u più beddu piulaconu hè u soiu".
Le corbeau dit que le plus beau rejeton est le sien.

"A chi para fritu, para caldu".
Celui qui se protège du froid, se protège également de la chaleur.

"Aostu seccu, castagna par ogni ceppu".
Mois d'août sec : des châtaignes à chaque pied.

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER