Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL HISTOIRE MOYEN-AGE VINCENTELLO D'ISTRIA FACE À LA RÉVOLTE ET À LA MORT (1430-1434)

Vincentello d'Istria face à la révolte et à la mort (1430-1434)

Dernière mise à jour de cette page le 31/03/2016

Cantons concernés : Borgu

Ivre de pouvoir et au paroxysme de sa gloire, Vincentello devient alors (selon Giovanni della Grossa) de plus en plus tyrannique avec ses sujets. Son comportement indigne et son manque de justice font que les mécontents se font de nouveau entendre, y compris dans son entourage le plus proche. Les seigneurs déchus complotent dès lors avec des caporaux excédés.

En 1430, le seigneur Simone da Mare attise la révolte. Vincentello n'a pas trop de mal à mater les mécontents, mais il enchaîne les mauvais choix : par orgueil, il fait emprisonner son propre frère, Giovanni, et surtout, il manque de courtoisie à la fille d'un gentilhomme de Biguglia, en la prenant de force. Plus que jamais, Vincentello est peint comme un tyran, un homme brutal, impitoyable, qui non seulement n'applique pas la justice, mais en plus fait peur à son propre entourage. La révolte gronde, et va prendre de la consistance, en 1433, lorsque Vincentello augmente de façon considérable les impôts, tout en imposant des corvées supplémentaires au peuple. Au cri de "viva popolo e fora le due tagle", les révoltés prennent Bastia et assiègent Biguglia. Les seigneuries du sud, exaspérées, profitent de cette agitation pour emboiter le pas de la révolte. La gronde est telle, que Vincentello doit se résoudre à se retrancher dans la Cinarca, avant de passer en Sardaigne, puis à Florence.

Alors qu'il se trouve en mer entre l'Italie et la Corse, le navire de Vincentello est alors pris en chasse par une galère commandée par Zaccaria Spinola. Malgré une belle résistance, Vincentello est contraint de se rendre. Fait prisonnier, il est conduit à Gênes. Les Génois le condamnent à mort. Vincentello écrit son testament, avant d'être conduit devant le bourreau. Ce dernier lui tranche la tête devant le palazzo ducale, le 27 avril 1434.

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER