Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL HISTOIRE LIVRES SUR L'HISTOIRE DE LA CORSE SYNDICAT DES TRAVAILLEURS CORSES (STC)

Syndicat des Travailleurs Corses (STC)

Dernière mise à jour de cette page le 02/01/2013

Par Pierre Poggioli.

Dans les années 1970, la contestation se développe dans l'île et le problème corse occupe la une. Les salariés décident de lutter quotidiennement pour l'amélioration de leurs conditions de travail et de leurs salaires. Regroupés au départ dans des syndicats traditionnels, ils s'inscrivent dans clés schémas de lutte et de réflexion découlant des analyses et des mobilisations impulsées au plan français. Avec la montée en puissance de la revendication, et de la lutte armée clandestine, des adhérents de ces syndicats mettent en avant des revendications locales. Tirant leurs analyses et prises de position d'une approche spécifique des problèmes sociaux, ils mobilisent autour des thèmes des conditions de travail et d'emplois propres à l'île. Investissant les syndicats traditionnels, surtout la CFDT, ces pionniers font évoluer leurs structures "régionales", les amenant à des positions plus « politiques », du fait clé la progression des idées autonomistes et nationalistes au sein de la société corse.

Au début des années 80, cette stratégie clé "l'entrisme" connaît ses limites et le mouvement nationaliste en pleine ascension va en tirer les enseignements. Impulsée par le FLNC, Front de Libération Nationale de la Corse, est alors élaborée la stratégie des contre-pouvoirs politiques, économiques, sociaux, culturels, associatifs. "L'entrisme" prôné jusqu'alors, est abandonné et la création d'une structure spécifique de défense clés salariés est mise en chantier. Officialisé le 1er mai 1984, le STC. « Sinclicatu di i Travagliatlori Corsi », va confirmer au fil clés années et des luttes sociales, une progression constante dans tous les secteurs d'activité. Arrivé en tête aux élections prud'homales en décembre 2002, il devient le premier syndicat de l'île, confirmant sa place prépondérante clans le paysage social corse. C'est l'histoire de ce syndicat, « spécifique et identitaire », que l'auteur a choisi de traiter ici. (Source : DCL)

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER