Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL HISTOIRE 19E SIÈCLE CHIAPPE JEAN

Chiappe Jean

Dernière mise à jour de cette page le 21/12/2012

Cantons concernés : Aiacciu

Jean-Baptiste Pascal Eugène Chiappe est né à Ajaccio le 3 mai 1878, et est décédé le 27 novembre 1940. Ce dernier fut un haut fonctionnaire et un homme politique d'extrême-droite.

Après des études de droit, Jean Chiappe devient directeur de la Sûreté générale de 1924 à 1927. C'est par ce biais qu'il devient par la suite Préfet de police, en 1927. Ses convictions à droite prennent de la consistance. Il réprime des manifestations communistes et noue quelques amitiés avec l'extrême-droite. On le loue pour avoir amélioré les conditions de travail des policiers en France. En 1930, il est à l'origine de la censure du film L'Âge d'or de Buñuel. Son nom revient de plus en plus, notamment des milieux d'extrême-droite français. Le 3 févier 1934, le radical Édouard Daladier, qui est le nouveau président du Conseil, le démet de ses fonctions, l'accusant d'avoir freiné l'instruction de l'affaire Stavisky.

On lui propose alors le poste de résident général au Maroc. Mais il refuse. Une manifestation de soutien est organisée le 6 février 1934. Cette dernière dégénère en émeute contre la République et le gouvernement et entraîne la chute de Daladier. Jean Chiappe peut donc revenir sur le devant de la scène. Il est élu, le 24 juin 1935, président du Conseil municipal de Paris. Aux législatives de 1936, son élection à Ajaccio est invalidée, mais à contrario, il devient député de la Seine.

Le 25 novembre 1940, alors que la guerre a éclaté et que la France est vaincue, le maréchal Pétain le nom haut-commissaire de France au Levant. L’avion qui le mène au Liban et en Syrie est abattu accidentellement au large de la Sardaigne, par l'aviation italienne. Jean Chiappe et son directeur de cabinet sont tous les deux tués. Jean Chiappe est alors cité à l'ordre de la Nation par le maréchal Pétain.

En 1941, l'avenue Henri-Martin prend alors le nom d'avenue Jean-Chiappe. Toutefois, dès la fin de la guerre, cette avenue est de nouveau débaptisée, et devient l’avenue Georges-Mandel.

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER