Ne manquez pas...

Parcourez-ici les rubriques

VOUS ÊTES ICI : ACCUEIL HISTOIRE (PERSONNAGES HISTORIQUES) LES BANDITS CÉLÈBRES THÉODORE POLI, BANDIT DE LA FORÊT D'AÏTONE

Théodore Poli, bandit de la forêt d'Aïtone

Dernière mise à jour de cette page le 15/11/2016

Cantons concernés : Cruzini Cinarca , Dui Sorru

Source : site officiel de la commune d'Evisa.

Dit le « roi de la forêt », il est l’un des plus célèbres bandits corses du XIXe siècle. Né à Guagno en 1799, il est emprisonné par le brigadier Petit de la gendarmerie, qu’il estimait être son ami, pour désertion en 1820 alors qu’il doit s’acquitter de son service militaire. Il s’évade et rejoint la montagne après avoir assassiné le brigadier de la gendarmerie de Guagno.

Théodore Poli est devenu déserteur et meurtrier. Pour survivre, il crée en 1820 une petite communauté de bandits « La République des Bandits» dont il sera le chef sous le nom de « Roi de la montagne » . Il fera voter la constitution d'Aïtone. Il frappa ainsi le clergé de la région d’un impôt proportionnel à sa richesse supposée mais aussi les notaires et percepteurs. Il obtient la complicité de la population pendant plusieurs années, années pendant lesquelles ils attaquent différentes gendarmeries dont celle d’Evisa pour se procurer habits et armes.

Théodore Poli aura anéanti une bande de voleurs Sardes, pilleurs dans la région de Bonifacio ; aura commis l’assaut de la gendarmerie de Bastia pour se procurer des bottes ou encore aura sauvé son complice le poète « Mascaroni » en exécutant le bourreau et en le délivrant des gendarmes. En 1822, l’état crée le bataillon des voltigeurs corses pour tenter de maîtriser Théodore Poli et la bande qui compterait environ 800 hommes. Cette milice sera orientée vers le bandit par trahison le 5 février 1831, jour de sa mort.

Liens relatifs : Poli Théodore : les débuts d'un bandit légendaire - Théodore Poli : lettre du 18 juillet 1823 - Théodore Poli, bandit de la forêt d'Aïtone.

Texte anti-spam :*

Entrez les deux mots ci-dessous, avec ou sans espace.
Les lettres ne sont pas sensibles à la casse.
Une difficulté pour lire ? Essayer un autre texte

Soyez le premier à commenter cet article ! COMMENTER